Peines de prison : que signifie la "perpétuité" pour un détenu ?

Sur le plateau du 20 Heures de France 2, Dominique Verdeilhan nous explique quels sont les différents types d'emprisonnement à perpétuité et quelles libérations conditionnelles sont envisageables le cas échéant.

Cette vidéo n'est plus disponible

Dans l'expression "réclusion criminelle à perpétuité", le mot "perpétuité" est-il adéquat ? "Il y a plusieurs perpétuités. D'abord la perpétuité simple, celle à laquelle a été condamné Michel Cardon. Puis il y a celle avec des périodes de sûreté; 18 ou 22 ans cela signifie qu'il n'y aura pas de libération possible. Dans le cas de certains crimes, elle peut être portée jusqu'à 30 ans. Puis il y a ce que l'on appelle la perpétuité incompressible", explique Dominique Verdeilhan.

Des libérations conditionnelles en fonction du type de détention

À partir de quand un détenu peut-il obtenir une libération conditionnelle ? "En cas de perpétuité simple, elle peut intervenir au bout de 20 ans de détention, pour les autres condamnations à la moitié de la peine à condition qu'il n'y ait pas de période de sûreté", précise le journaliste. Face à un détenu dangereux ou multirécidiviste,  la rétention de sûreté est alors pratiquée.

Le JT
Les autres sujets du JT
La prison de Lille-Annoeullin (Nord) où se trouve un quartier de prise en charge de la radicalisation.
La prison de Lille-Annoeullin (Nord) où se trouve un quartier de prise en charge de la radicalisation. (MAXPPP)