Meurtre d’Alexia Daval : les aveux après le mensonge

Jonathann Daval assure pour sa défense ne jamais avoir eu l’intention de tuer Alexia Daval. Mais comment a-t-il pu mentir aussi longtemps ? Les parents de la jeune femme eux-mêmes l’ont soutenu jusqu’au bout, malgré les soupçons de la justice, jusqu’à ses aveux.

FRANCE 3

Le 30 janvier au soir à Gray (Haute-Saône), les parents d’Alexia sont pris en charge par les gendarmes. Ils viennent d’apprendre que leur gendre est passé aux aveux. Ce matin, leur avocat Me Jean-Marc Florand expliquait leur réaction : "Hier, c’étaient des faits de sidération (…) : Comment c’est possible, comment il pouvait y avoir une tension plus importante et qu’on ne l’ait pas vue ?"

Une personnalité mystérieuse

Comment cerner la personnalité de Jonathann Daval ? Comment celui qui apparaissait comme le gendre idéal, doux, fragile, a pu avec une froide détermination maquiller son crime, allant jusqu’à habiller en tenue de jogging le corps sans vie de son épouse pour ensuite l’abandonner au beau milieu d’une forêt ? Comment a-t-il pu pendant près de trois mois mener cette comédie funeste, en jouant les maris inconsolables jusqu’à sa garde à vue ? Après 32 heures d’interrogatoire éprouvant face à des éléments qui l’accablaient, il a cessé de nier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jonathann Daval, le 2 novembre 2017 à Gray en Haute-Saône.
Jonathann Daval, le 2 novembre 2017 à Gray en Haute-Saône. (SEBASTIEN BOZON / AFP)