Libération du journaliste algérien Khaled Drareni : "Un très grand soulagement" pour le secrétaire général de Reporters sans frontières

Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, a réagi sur franceinfo à la libération du journaliste algérien Khaled Drareni après 11 mois de détention.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : < 1 min.
Le journaliste algérien Khaled Drareni a été accueilli par ses soutiens à sa sortie de prison, le 19 février 2021. (RYAD KRAMDI / AFP)

Le secrétaire général de Reporters sans frontières, Christophe Deloire, a fait part de son "très grand soulagement" et de sa "joie" sur franceinfo après l’annonce de la libération du journaliste Khaled Drareni, emprisonné en Algérie depuis 11 mois pour avoir notamment couvert des manifestations du mouvement de contestation du Hirak.

"Il a toujours fait preuve d'indépendance d'esprit. Il a su résister aux pressions d'intimidations, au chantage, à la corruption, à tout", lui a rendu hommage Christophe Deloire qui avait eu le journaliste algérien au téléphone peu après sa libération. "Il y a une liberté en lui que la prison n’atteignait pas", a-t-il ajouté. 

"Onze mois pour rien"

Le secrétaire général de RSF a toutefois exprimé son "amertume", "parce qu'il a passé onze mois en détention. Onze mois pour rien. Simplement parce qu'il a fait son travail."

L’ONG va désormais "avoir le plaisir de retirer cette immense bâche" déployée sur la façade d’un immeuble de neuf étages du XIIIe arrondissement de Paris, en bordure du boulevard périphérique, sur laquelle est imprimé un portrait de Khaled Drareni.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.