Le gouvernement durcit le ton et veut ficher les casseurs

Édouard Philippe a annoncé lundi 7 janvier que les perturbateurs seront désormais fichés et empêchés d'accéder aux manifestations.

FRANCE 3

Le gouvernement a présenté lundi 7 janvier ses mesures afin de lutter contre les violences des manifestants, notamment les casseurs. Les différents rassemblements des "gilets jaunes" ont dégénéré, avec des débordements violents que les autorités veulent fermement sanctionner désormais. "Nous ne pouvons pas accepter que certains profitent de ces manifestations pour déborder, pour casser, pour brûler", a assuré Édouard Philippe sur TF1.

Les magistrats émettent un bémol

Dès samedi 12 janvier, l'encadrement des manifestations sera renforcé, mais le gouvernement veut aussi identifier et répertorier les casseurs dans un fichier afin de leur interdire l'accès aux manifestations. La mesure est attendue par les policiers. Mais pour certains magistrats, l'interdiction de manifester doit être prise par un juge et non par un préfet.


Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation de lycéens dégénère à Bordeaux le 5 décembre 2018 (photo d\'illustration).
Une manifestation de lycéens dégénère à Bordeaux le 5 décembre 2018 (photo d'illustration). (BONNAUD GUILLAUME / MAXPPP)