La prison de Fresnes "infestée par les punaises de lit" et les rats

Le Contrôleur général des lieux de privation de liberté dénonce une "atteinte à la dignité et à la santé des personnes détenues et des professionnels présents dans l’établissement".

Une cellule de la prison de Fresnes (Val-de-Marne), le 20 septembre 2016.
Une cellule de la prison de Fresnes (Val-de-Marne), le 20 septembre 2016. (PATRICK KOVARIK / AFP)

"Les rats évoluent en masse au pied des bâtiments, dans les cours de promenade et aux abords des bâtiments tout au long de la journée" tandis que "l’établissement est également infesté par les punaises de lit". Voilà le constat dressé par le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) dans son rapport publié mercredi 30 mai à propos de la maison d'arrêt hommes de Fresnes (Val-de-Marne), rapporte Le Figaro

Les rats "ne s’effraient pas de la présence d’êtres humains", constate le contrôleur général dans son rapport, qui résume la visite de onze contrôleurs du 3 au 14 octobre 2016 dans ce centre pénitentiaire, dont franceinfo s'était fait l'écho. "On ne peut éviter de piétiner leurs excréments ; ils sont présents jusque dans la cour d’honneur de l’établissement. L’odeur persistante de leur pelage, de leurs excréments et de leurs cadavres s’ajoute à celle des amas d’ordures qui jonchent le pied des bâtiments", poursuit-il. 

Les punaises de lit sont elles aussi partout. "Entre mars et octobre 2016, 281 cas ont été déclarés à l’unité sanitaire, dont 63% dans la troisième division, la plus surpeuplée. L’unité sanitaire considère que les piqûres des punaises sont à l’origine d’environ 10% des visites effectuées pour les soins somatiques", note encore le rapport, qui dénonce une "atteinte à la dignité et à la santé des personnes détenues et des professionnels présents dans l’établissement".