Justice : Michel Cardon, un prisonnier oublié

Condamné à la perpétuité pour un meurtre en 1977, Michel Cardon est derrière les barreaux depuis un peu plus de 40 ans. À 67 ans, il est actuellement emprisonné à Bapaume (Pas-de-Calais) et son avocat vient de demander qu'il bénéficie d'une grâce présidentielle.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Michel Cardon avait 26 ans lorsqu'il a été incarcéré. 40 ans plus tard, il est toujours derrière les barreaux. Dans la nuit du 25 au 26 octobre 1977, Michel Cardon et un complice pénètrent dans les pavillons dans le faubourg d'Amiens (Somme). Le cambriolage tourne mal. Le locataire, un retraité, est tué. Aujourd'hui, le pavillon a disparu, mais Michel Cardon est toujours en prison, incarcéré depuis le 29 octobre 1977, coupable de meurtre et de vol.

Demande de grâce présidentielle

L'homme occupe la même cellule depuis 20 ans dans la prison de Bapaume (Pas-de-Calais). Sans famille, sans ami, il ne reçoit sa première visite qu'au bout de 38 ans de détention : son ancien codétenu et un avocat ému par son histoire. Le condamné aurait pu bénéficier d'une libération conditionnelle il y a une vingtaine d'années. Un oubli qu'il faudra peut-être expliquer un jour. Le 15 mars, la justice dira si elle lui accorde une libération conditionnelle. Parallèlement, son avocat a adressé à Emmanuel Macron une demande de grâce.



Le JT
Les autres sujets du JT
Michel Cardon à Amiens (Somme), le 10 juillet 1979.
Michel Cardon à Amiens (Somme), le 10 juillet 1979. (AFP)