Justice : magistrats, avocats et greffiers transposent leur colère dans la rue

Publié
Justice : magistrats, avocats et greffiers transposent leur colère dans la rue
franceinfo
Article rédigé par
H. Puffeney, O. Martin, N. Auer, T. Simonet, F. Dumont - franceinfo
France Télévisions

Mercredi 15 décembre, aux quatre coins de France, de très nombreux magistrats, avocats ou encore greffiers ont battu le pavé pour protester contre leurs conditions de travail.

Partout en France, des magistrats et avocats étaient dans la rue pour dénoncer une justice qu’ils jugent malade, mercredi 15 décembre. À Lyon (Rhône), les manifestants ont dénoncé des retards qui s'accumulent pour les problèmes du quotidien, délits routiers ou les violences. "Actuellement, quand un dossier est prêt à être présenté au magistrat pour qu'il le juge, nous ne pouvons pas le fixer avant mars 2023", indique Anne Wyon, premier président de la Cour d’appel de Lyon.

Des erreurs faute de temps

Des procès sont parfois reportés le jour de l'audience. "On va regarder les dossiers qu'on est en mesure de traiter et quels sont les plus urgents (…), ceux qui vont être amenés à être renvoyés, parce que le temps d'audience n'est pas suffisant pour pouvoir tout absorber", explique Laetitia Francart, procureure de Villefranche-sur-Saône (Rhône). En région parisienne aussi, les procédures s'éternisent, et le personnel judiciaire se dit débordé. Certains affirment commettre des erreurs faute de temps, ou ne plus pouvoir enquêter sur certaines affaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.