Justice : les premiers pas d'un magistrat

France 2 a suivi les premiers pas d'un magistrat stagiaire de 23 ans.

FRANCE 2

Aurélien Vitrac est magistrat stagiaire au palais de justice de Carcassonne, dans l'Aude. À seulement 23 ans, il s'apprête à prononcer ses premiers réquisitoires, une lourde charge pleinement endossée au moment de revêtir sa robe. Ce matin-là, le tribunal se penche sur le cas d'une jeune femme qui a causé un accident de voiture avec délit de fuite. Face aux excuses de la prévenue, le procureur en herbe doit défendre les intérêts de la société. Il requiert deux mois d'emprisonnement.

"Il ne faut pas avoir peur des émotions"

Ce stage à Carcassonne dure dix mois pendant lesquels Aurélien Vitrac exerce sous le contrôle d'un magistrat en poste. Le plus difficile est de définir le quantum, c'est-à-dire la durée de la peine. Le jeune homme essaye d'individualiser la sanction au maximum : "Je crois qu'il ne faut pas avoir peur des émotions et de l'empathie, parce que si on commence à avoir peur de ça on ne fait pas le travail humain d'appréciation qui nous est demandé. Maintenant il ne faut pas que ça prenne le pas sur le raisonnement et que ça empêche de faire ce que la loi nous demande de faire." À l'issue de sa formation en septembre 2020, Aurélien Vitrac sera nommé magistrat par décret et sera alors seul pour rendre des décisions de justice.  

Le JT
Les autres sujets du JT
.
. (FRED TANNEAU / AFP)