Justice : les détails du plan prison de Nicole Belloubet

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, présente son plan prison, quelques mois après une grève massive des surveillants pénitentiaires.

Voir la vidéo
France 2

Le candidat Macron avait promis 15 000 places de prison durant sa campagne, le président revoit ce chiffre à la baisse. Ce sera finalement 7 000, en espérant 8 000 détenus en moins, notamment pour les courtes peines. Le plan présenté mercredi 12 septembre par Nicole Belloubet, ministre de la Justice, préconise du travail général pour les condamnations de moins d'un mois, plutôt qu'une incarcération, et des bracelets électroniques en dessous de six mois.

Occuper les détenus

L'objectif est d'occuper les détenus : 30% d'entre eux ont un travail derrière les barreaux, une agence chargée de leur trouver des tâches dans et hors de la prison sera mise en place en octobre. Seront également prévues 2 100 places dans des quartiers de préparation à la sortie, et 1 500 emplois dans les services d'insertion. Enfin, les surveillants, qui avaient bloqué jusqu'à la moitié des centres pénitentiaires pour dénoncer de mauvaises conditions de sécurité, reçoivent des renforts : 1 100 places.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le détenu a échappé à ses gardiens lors d\'un transfert chez le médecin. (photo d\'illustration)
Le détenu a échappé à ses gardiens lors d'un transfert chez le médecin. (photo d'illustration) (DENIS CHARLET / AFP)