Info France 2 Communication "verte" : TotalEnergies assigné en justice pour pratiques commerciales trompeuses

Publié
L'oeil du 20 heures - 2 mars 2022
Article rédigé par
France Télévisions

Trois organisations environnementales, dont Greenpeace, dénoncent la communication du groupe pétro-gazier sur ses actions en faveur de l'environnement. TotalEnergies conteste tout greenwashing.

TotalEnergies a-t-il voulu se faire passer pour un géant vert ? Le groupe pétro-gazier, qui communique sur ses engagements en faveur de l’environnement, est assigné en justice par trois organisations environnementales pour pratiques commerciales trompeuses. Révélations de L’œil du 20 heures, qui décrypte la communication verte du plus gros pollueur français.

Il y a deux ans, le patron de Total ne trouvait pas réaliste de viser la neutralité carbone en 2050. "On ne va pas régler le problème d’un coup de baguette magique," estimait Patrick Pouyanné lors d’une conférence le 14 janvier 2020. "Je trouve même qu’aujourd’hui, cette tendance à vouloir dire ‘en 2050 tout sera neutre’… bon c’est sympathique ! Aucun d’entre nous ne sera là en 2050.” 

Patrick Pouyanné aurait-il finalement trouvé une baguette magique ? Car depuis, le groupe a changé de discours. Devenu TotalEnergies, il affiche désormais, bien au contraire, l’ambition d'"atteindre la neutralité carbone d’ici 2050”.

"TotalEnergies essaye de nous convaincre de l'impossible"

Concrètement, le groupe s’engage à baisser ses émissions directes, celles de ses usines par exemple, pour passer de 46 mégatonnes de CO2 à zéro en 2050. Ce que TotalEnergies omet, ce sont certaines émissions indirectes, comme celles des véhicules qui utilisent ses carburants… près de dix fois plus importantes. Il ne se fixe aucun objectif global de neutralisation de ces émissions-là pour 2050.

Greenpeace, qui assigne TotalEnergies en justice avec deux autres associations environnementales, considère cette communication comme une pratique commerciale trompeuse. “C'est l'image de façade, celle que Total veut présenter à ses consommateurs pour leur vendre plus de produits," analyse une juriste de l’ONG, Clara Gonzales. "Ce que TotalEnergies essaye de faire aujourd'hui, c’est de nous convaincre de l'impossible : qu’on peut atteindre la neutralité carbone, être sur le chemin de la transition énergétique, tout en produisant plus d’énergie fossile.”  

Plus généralement, l’Ademe, l’agence publique de la transition écologique, alerte les consommateurs sur l'utilisation de l’argument de "neutralité carbone" dans les publicités. 

“Très souvent, on va constater que ce terme de neutralité carbone est utilisé comme un outil de communication, avec force affichage ou déclarations abusives, et donc c’est clairement une nouvelle forme de greenwashing…”

Valérie Martin, cheffe du service mobilisation citoyenne de l'Ademe

à France 2

Le greenwashing, c’est se donner une image éco-responsable éloignée de la réalité. Contacté, le groupe TotalEnergies assure que sa stratégie n’est pas du greenwashing, et que ses émissions indirectes dépendent des choix de ses clients. Il entend se défendre de ces accusations devant la justice.

Parmi nos sources :

TotalEnergies

Greenpeace France

"Utilisation de l'argument de 'neutralité carbone' dans les communications", Avis d'experts, ADEME, février 2022

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.