Estelle Mouzin : pas d'avancée malgré de nouveaux aveux de Michel Fourniret

Michel Fourniret et Monique Olivier ont participé jeudi 15 octobre à Guermantes (Seine-et-Marne) à la reconstitution de l'enlèvement d'Estelle Mouzin. Ils n'ont donnée aucun nouveau détail concernant la mort de la fillette. 

France 2

La nuit est déjà tombée le jeudi 15 octobre lorsque Michel Fourniret arrive dans le centre de Guermantes, en Seine-et-Marne, là où Estelle Mouzin a été vue en vie pour la dernière fois, le 9 janvier 2003. Il a reconnu son application dans la disparition de la petite fille. Il a "reconnu Estelle sur photo", précise l'avocat du père d'Estelle Mouzin, Me Didier Seban, mais "se refusant à donner des précisions sur les conditions de son enlèvement". 

Une impasse ?


La reconstitution a duré plusieurs heures, notamment entre l'école et le domicile de la petite fille. Malgré les efforts de la juge d'instruction pour raviver la mémoire du tueur en série, Michel Fourniret, 78 ans, s'est montré peu loquace. L'avocat de son ex-épouse Monique Olivier, Me Richard Delgenes, indique à France 2 l'avoir trouvé "extrêmement diminué physiquement et intellectuellement", et évoque la nécessite de mener des opérations "assez rapides" pour espérer un procès "avec un accusé dans le box".  

Le JT
Les autres sujets du JT
Michel Fourniret, en 2008, à la sortie de son procès. 
Michel Fourniret, en 2008, à la sortie de son procès.  (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)