Éric Dupond-Moretti renouvelé à la Justice : "On est dans une incompréhension totale", réagit le Syndicat de la magistrature

La secrétaire générale du Syndicat de la magistrature déplore le bilan d'Éric Dupond-Moretti au sein du gouvernement de Jean Castex.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti reste à son poste dans ce nouveau gouvernement. (FRED DUGIT / MAXPPP)

"On est dans une incompréhension totale", réagit ce vendredi sur franceinfo Sophie Legrand, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature après qu'Éric Dupond-Moretti a été renouvelé au ministère de la Justice. "On nous envoie un signal de continuité d'une politique qui a été largement dénoncée", s'insurge-t-elle.

>> Suivez les passations de pouvoir après l'annonce du nouveau gouvernement

Sophie Legrand ne cache pas sa surprise : "On pensait qu'Emmanuel Macron allait profiter de ce remaniement ministériel pour se sortir de cette impasse dans laquelle il se situe" car le garde des Sceaux "a quand même été mis en examen et qu'il est requis un renvoi devant la Cour de justice de la République".

"Il n'a pas été à l'écoute du tout pendant tout son mandat"

Sophie Legrand, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature

sur franceinfo

La secrétaire générale du Syndicat de la magistrature déplore le bilan d'Éric Dupond-Moretti au sein du gouvernement de Jean Castex. Selon elle, il "a été dans une absence totale de dialogue avec certes, les magistrats, mais également finalement les autres organisations professionnelles du ministère de la Justice." Pour Sophie Legrand "ce n'est pas une nouvelle page" qui s'ouvre "même si on espère que ça en soit une nouvelle malgré tout".

Incompréhension pour Gérald Darmanin, salutations pour Isabelle Rome

Sophie Legrand souligne qu'il y a "des attentes fortes, notamment pour renforcer l'indépendance de l'autorité judiciaire qui n'est actuellement pas garantie. Puis, surtout pour renforcer les moyens de ce ministère pour se donner l'ambition de pouvoir rendre véritablement une justice de qualité, y compris en chambre civile où on a été négligés sous ce quinquennat".

Elle s'interroge" également sur le maintien de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur "quand on voit le rejet de la politique de maintien de l'ordre qui est devenu extrêmement massif". En revanche, elle "attend de voir" l'action que mènera Isabelle Rome qui est nommée ministre déléguée en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes.

Cette magistrate travaillait aux côtés d'Éric Dupond-Moretti en qualité de haute fonctionnaire à l'égalité femmes-hommes. "On constate qu'il a nommé une personnalité qui a déjà travaillé sur ces questions", commente la secrétaire générale du Syndicat de la magistrature.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Droit et justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.