Emploi : la monétisation des jours de RTT fait débat

Publié Mis à jour
Emploi : la monétisation des jours de RTT fait débat
France 3
Article rédigé par
C. Tixier, M.Arribe, B. Briffaut F.Depaquit, L.Seux, S.Guibout, O.Gardette N.Auer, T. Germain, A. Bouville, F. Pairaud - France 3
France Télévisions

Lundi 1er août, le Sénat a voté le rachat des jours de RTT pour les employés qui le souhaitent. Cette mesure ne fait pas l'unanimité auprès des salariés. Les syndicats la désapprouvent.

Le Sénat a voté la monétisation de ses jours de repos, lundi 1er août. Cela consiste à échanger des RTT contre de l'argent et les salariés sont divisés. "Si je n'en ai pas l'utilité, bien sûr que je souhaiterais me les faire payer", assure une femme. "Moi j'aime bien avoir un jour de RTT, ça m'oblige à faire une petite pause", déclare un homme. Chaque jour de RTT payé serait majoré de 10 % minimum. Le rachat de RTT serait aussi exonéré d'impôt et de cotisation jusqu'à 7 500 euros par an.  

Les syndicats demandent une augmentation des salaires

Les salariés possédant un compte épargne temps ou qui sont en forfait jour ne pourront pas en bénéficier. "C'est un plus pour les salariés qui pourront en bénéficier", affirme Stéphanie Pauzat, vice-présidente déléguée CPME pour laquelle cette mesure apporte du pouvoir d'achat. Pour les syndicats, les salariés ne gagnent pas. "Quand votre employeur vous donnera, à la fin de l'année, parce que vous avez voulu revendre ou monétiser vos RTT, 500 euros, il considérera qu'il a augmenté votre salaire alors que dans la réalité, ce sera faux" dénonce Michel Beaugas, secrétaire confédéral de Force ouvrière, chargé de l'emploi et des retraites, qui demande une augmentation des salaires.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.