Drôme : 19 ans après, un meurtre enfin élucidé

Résoudre des affaires criminelles des années après les faits est la mission d'une unité spéciale de gendarmerie, qui travaille sur des "cold case". Ils ont élucidé un meurtre dans la Drôme 19 ans après.

Pendant 19 ans, son souvenir l'a hanté toute la nuit. Sa tante, Chantal de Chillou de Saint-Albert avait été tuée sauvagement par un inconnu. 19 ans de mystère et d'interrogation jusqu'à la nouvelle de son avocat il y a quelques jours, qui lui annonce que le meurtrier de Chantal a été retrouvé.

Des analyses ADN poussées

Pour la famille, cette disparition était incompréhensible. Le 1er août 2001, la mère de famille quitte Marseille (Bouches-du-Rhône) pour un emploi saisonnier de lingère dans les Alpes. Elle prend le train et rate sa correspondance en gare de Valence (Drôme). C'est la dernière fois qu'elle est vue vivante. Son corps sera retrouvé à 20 kilomètres de là. Selon l’enquête, un automobiliste l'aurait embarquée et déposée au milieu de la nuit, à quelques centaines de mètres de l'Isère. Pendant dix ans, les gendarmes de Grenoble (Isère) essaient en vain de retrouver l'auteur du crime. En 2019, coup de théâtre, des analyses ADN plus poussées sont réalisées et permettent d'isoler un suspect.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un gendarme à Saint-Quentin-Fallavier, près de Lyon (Rhône), le 27 juin 2019. 
Un gendarme à Saint-Quentin-Fallavier, près de Lyon (Rhône), le 27 juin 2019.  (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)