Disparition de Sophie Le Tan : sur la piste d’un tueur en série ?

Sophie Le Tan, une étudiante de 20 ans, est portée disparue depuis le 7 septembre. Le suspect numéro un, Jean-Marc Reiser, pourrait ne pas être à son coup d’essai.  

FRANCE 2

Jean-Marc Reiser est-il un tueur en série ? C’est l’hypothèse sur laquelle travaillent les enquêteurs, alors que de nouvelles traces ADN ont été retrouvées. L’homme est le suspect numéro un dans la disparition de Sophie Le Tan. Il y a deux semaines, cette étudiante avait rendez-vous pour visiter un appartement à proximité de Strasbourg (Bas-Rhin). Elle n’a plus donné de nouvelles depuis.

Un inquiétant passé

Au domicile de Jean-Marc Reiser, malgré un nettoyage en profondeur, les enquêteurs retrouvent des traces de sang appartenant à Sophie Le Tan. Nouvel élément d'enquête, ils ont également retrouvé l’ADN d’une deuxième femme. Plusieurs questions se posent désormais. S’agit-il d’une amie ? D’une autre victime ? Dans l’optique de trouver des réponses à ces interrogations, 50 enquêteurs mènent une recherche intensive dans un large périmètre. Ils creusent l’inquiétant passé de Jean-Marc Reiser. Déjà condamné pour deux viols en 2001, il avait été acquitté la même année, faute de preuves, pour une disparition très similaire à celle de Sophie Le Tan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des photos de Sophie Le Tan à l\'entrée de l\'immeuble où vivait l\'homme accusé de son meurtre, à Schiltigheim (Bas-Rhin) le 20 septembre 2018.
Des photos de Sophie Le Tan à l'entrée de l'immeuble où vivait l'homme accusé de son meurtre, à Schiltigheim (Bas-Rhin) le 20 septembre 2018. (FREDERICK FLORIN / AFP)