Cet article date de plus de trois ans.

Disparition d'Estelle Mouzin : la demande de la famille de dessaisir la PJ de Versailles jugée "irrecevable"

La famille estime que les enquêteurs ont négligé la piste du tueur en série Michel Fourniret. Le parquet a rejeté la demande "pour des raisons de pur droit".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le père d'Estelle Mouzin lors d'une conférence de presse à Paris, le 9 janvier 2018. (PATRICK KOVARIK / AFP)

La cour d'appel de Paris a jugé "irrecevable" la demande de dessaisissement de la police judiciaire de Versailles, déposée par la famille d’Estelle Mouzin, a indiqué, mardi 15 mai, le parquet général de Paris dans un communiqué. La requête a été rejetée "pour des raisons de pur droit", précise le parquet.

Le père de la fillette disparue le 9 janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne) estimait que les enquêteurs de la SRPJ de Versailles n'avaient pas assez exploré la piste du tueur en série Michel Fourniret. Dans le cadre d'une autre procédure, Michel Fourniret n'a pas nié être impliqué dans la disparition d'Estelle Mouzin.

"La justice reste totalement mobilisée"

"Le choix de la désignation d’un service d’enquête n’entre pas parmi la catégorie des actes qui peuvent être sollicités par les parties civiles en application de l’article 82-1 du code de procédure pénale", a expliqué la cour. Le parquet a souligné que "cette décision ne doit pas être interprétée comme un refus d’investiguer l’ensemble des pistes de ce dossier". "La justice reste totalement mobilisée. Aucune piste n’est et ne sera négligée", a assuré le parquet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Droit et justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.