DIRECT. Mort de Clément Méric : "Je suis formel : Dufour portait un poing américain. C'était pas des bagues", assure un témoin à la barre

Le jeune homme de 18 ans avait trouvé la mort dans une rixe en 2013.

Samuel Dufour, l\'un des trois accusés du procès de la mort de Clément Méric, à la barre devant la cour d\'assises de Paris, le 4 septembre 2018.
Samuel Dufour, l'un des trois accusés du procès de la mort de Clément Méric, à la barre devant la cour d'assises de Paris, le 4 septembre 2018. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Après le témoignage des proches, les témoins de la rixe. Le procès des meurtriers de Clément Méric, ce jeune homme de 18 ans tué en 2013 lors d'une bagarre entre militants d'extrême gauche et d'extrême droite, se poursuit, vendredi 7 septembre, devant la cour d'assises de Paris. Franceinfo vous propose de le suivre en direct.

Le témoignage poignant de la mère. A la barre, jeudi, Agnès Meric s'est adressé au meurtrier de son fils, Esteban Morillo. "Est-ce qu'on a quelque chose d'humain en commun ? Si on est humain, on doit se sentir concerné par quelque chose de si important, qui nous lie", a-t-elle lancé.

 Une bagarre mortelle. Le 5 juin 2013, la rencontre d'un petit groupe de militants antifascistes et de skinheads proches du mouvement d'extrême droite Troisième voie lors d'une vente privée de vêtements, à Paris, tourne à la bagarre de rue. Frappé à plusieurs reprises au visage, Clément Méric, un étudiant en sciences politiques de 18 ans, s'effondre. Il décède le lendemain des suites d'une hémorragie cérébrale.

 Trois accusés. Les principaux accusés, Esteban Morillo et Samuel Dufour, 25 ans tous les deux, sont jugés notamment pour coups mortels, aggravés par le fait qu'ils ont été infligés en réunion et avec une arme. Le troisième, Alexandre Eyraud, est lui accusé de faits de violences ayant entraîné une ITT inférieure ou égale à huit jours, là aussi aggravés par les mêmes circonstances. Ils encourent respectivement vingt et cinq ans de prison.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MERIC

15h44 : C'est au tour de Steve Domas, ami de Clément Méric, d'être entendu, mais les événements, qui remontent à 2013, sont "flous", explique-t-il.

14h52 : Ce légiste conclut que "d'après les blessures observées", il n'est "pas possible d'exclure l'utilisation d'objets métalliques". Il peut s'agir, selon lui, d'un poing américain ou de "bagues contiguës avec des reliefs suffisamment aiguisés".

14h37 : La question du poing américain est à nouveau au cœur de l'audience du jour, dans le procès du meurtre de Clément Méric. Hier, le médecin légiste qui a pratiqué l'autopsie de Clément Méric en 2013 affirmait ne pas pouvoir conclure à l'usage de cette arme. Aujourd'hui, un autre médecin légiste apporte une version contradictoire.

14h15 : Le procès du meurtre de Clément Méric reprend. Notre journaliste Mathilde Goupil est sur place.

13h34 : Vous êtes plusieurs à nous interroger sur Serge Ayoub, leader d'un groupuscule d'extrême droite et témoin clé dans le procès du meurtre de Clément Méric, militant antifa. Serge Ayoub a transmis à la cour un certificat médical valable jusqu'au 10 septembre. Il était convoqué hier et avait fait savoir à la cour qu'il viendrait "si son état de santé le lui permettait". Il ne s'est pas présenté. La cour lui soumettra donc une nouvelle date, la semaine prochaine, m'explique notre journaliste qui suit le procès, Mathilde Goupil.

12h31 : Bonjour, il y a une petite confusion dans votre message. Serge Ayoub, leader d'un groupuscule d'extrême droite, dont le témoignage est en effet très attendu au procès du meurtre de Clément Méric, n'est pas en vacances. Il a transmis à la cour un certificat médical attestant de son impossibilité à se rendre au tribunal cette semaine. Il était convoqué hier mais ne s'est donc pas présenté.

12h28 : Qu'en est il de Serge Ayoub qui devait être présent mais est en vacances (!) a t'il été sommé par notre Justice de se présenter où est ce que la police l'a interpellé sur son lieu de vacances ? Son témoignage est particulièrement important et attendu il me semble. Merci.

10h50 : La quatrième journée d'audience a débuté au procès des agresseurs de Clément Méric. Le tribunal entend notamment un ancien sans-abri témoin de la mort du jeune antifasciste. Notre journaliste Mathilde Goupil est sur place.