Gestion du Covid-19 : l'ancienne ministre Agnès Buzyn mise en examen

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Gestion du Covid-19 : l'ancienne ministre Agnès Buzyn mise en examen
France 2
Article rédigé par
L.Feuerstein, C.Gascard, H.Huet, M.Niewenglowski, H.Gasparini, M-E.Guidée, O.Darmstoupe, J.Ababsa, E.Urtado - France 2
France Télévisions

Agnès Buzyn était la première responsable politique convoquée devant la Cour de justice de la République afin d'aborder sa gestion de la crise épidémique lorsqu'elle était ministre de la Santé. Elle a été mise en examen pour "mise en danger de la vie d'autrui", vendredi 10 septembre.

Souriante avant son entrée dans la Cour de justice de la République, Agnès Buzyn, ancienne ministre de la Santé, en est sortie avec le visage fermé des mauvais jours vendredi 10 septembre. Elle n'a répondu à aucune question des journalistes. Mise en examen pour "mise en danger de la vie d'autrui", elle vient d'être placée sous le statut de "témoin assisté" pour "abstention de combattre un sinistre".

Une mise en examen qui inquiète l'Elysée

Fin janvier 2020, elle se voulait rassurante face à l'arrivée de l'épidémie mais en février elle avait semé le doute en quittant, en pleurs, son ministère. Depuis, 18 400 plaintes ont été déposées à la Cour de justice de la République et 16 ont été jugées recevables selon les informations de France Info. Ces plaintes concernent notamment les équipements de protection pour les soignants et le port du masque. "Ces convocations de membres et anciens membres du gouvernement sont un caillou dans la chaussure de l'Élysée. Cela risque de perturber la campagne présidentielle et les opposants à l'actuel président de la République ne se priveront pas de commenter cette mise en examen", raconte Christophe Gascard, journaliste à France Télévisions, en direct devant la Cour de justice de Paris.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Droit et justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.