Colmar : une évasion déjouée après la découverte d'un trou et de draps noués entre eux à la maison d'arrêt

Les surveillants ont été alertés par une quantité anormale de poussière et ont découvert un trou dans le mur d'une cellule.

Les cellules de la maison d\'arrêt de Colmar.
Les cellules de la maison d'arrêt de Colmar. (GUILLAUME CHHUM / RADIO FRANCE)

Les surveillants de la maison d'arrêt de Colmar (Haut-Rhin) ont découvert un trou dans le mur d'une cellule vendredi 7 juin au matin, ainsi que des draps noués entre eux, dont tout laisse à penser qu'ils devaient servir à une évasion, rapporte France Bleu Alsace.

Alertés par une quantité jugée anormale de poussière dans la cour et dans une cellule de la maison d'arrêt, les surveillants ont procédé à la fouille de ce dortoir de six lits, qui se trouve au deuxième étage, sous les toits. Ils ont mis en évidence un trou dans le plâtre donnant sur un ancien conduit de cheminée en brique. Ce dernier permet d'accéder aux combles.

Des cordes artisanales faites de draps noués

Les surveillants ont également découvert, dans cette ancienne cheminée, deux cordes artisanales faites de draps noués entre eux, l'une de huit mètres de long, l'autre de quatre mètres. Nouées ensembles, elles auraient permis d'accéder à la rue à l'extérieur de la prison.

Les surveillants pensent que l'évasion était prévue pour les nuits prochaines, selon France Bleu.