Bioéthique : faut-il autoriser la PMA pour toutes en France ?

Faut-il ouvrir la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires ? Le comité national d'éthique rendra son avis mardi 25 septembre.

France 2

La procréation médicalement assistée est uniquement possible pour les couples hétérosexuels. Mais bientôt, elle pourrait être ouverte aux couples lesbiens et aux femmes seules. C'était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. "Je suis favorable à l'extension de la PMA aux couples lesbiens et aux femmes seules [...] Il n'y a pas de raison d'avoir une discrimination", avait-il affirmé le 24 février 2017. Plusieurs sondages montrent qu’environ 60% des Français sont favorables à l'ouverture de la PMA pour toutes.

25 839 enfants nés d'une PMA en 2015

Alors faut-il étendre la PMA ? C'est ce qui fait débat. En 2015, 24 839 enfants sont nés d'une PMA en France. Cela représente 3% des naissances. Les PMA sont possibles uniquement pour les couples hétérosexuels qui souffrent d'infertilité. Les couples lesbiens et les femmes seules, elles, doivent se rendre à l'étranger. Ouvrir la PMA à toutes serait-ce alors une question d'égalité ? Oui selon Joël Deumier, le président de l'association SOS Homophobie.

Si la loi était votée, elle permettrait donc de procréer sans partenaire masculin grâce à un don de sperme. Selon le psychanalyste Pierre Lévy-Soussan, sans figure paternelle, l'équilibre de l'enfant serait perturbé. Face à la question de l’ouverture des PMA, les médecins s'interrogent. Le Conseil national de l'ordre n'y est pas hostile, mais 1 800 médecins ont signé une tribune dans laquelle ils se prononcent contre. Le projet de loi devrait être présenté d'ici la fin de l'année avant un vote à l'Assemblée nationale en 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Marche des fiertés à Paris, le 29 juin 2013. 
La Marche des fiertés à Paris, le 29 juin 2013.  (LIONEL BONAVENTURE / AFP)