Besançon : l'anesthésiste suspecté désormais de 24 cas d'empoisonnement

Le Dr Péchier est désormais soupçonné d'avoir empoisonné 24 patients de confrères avec lesquels il était en conflit.

FRANCE 3

L'anesthésiste de Besançon (Doubs) est désormais accusé de 24 cas d'empoisonnement. En effet, 17 nouvelles plaintes ont été reçues jeudi 16 mai à l'encontre du médecin qui a été mis en examen. Les patients, dont des personnes âgées et un enfant de 4 ans, ont été recensés. Mais neuf personnes n'ont pas survécu à l'empoisonnement soupçonné du docteur Péchier, les autres souffrent de séquelles parfois graves. Le médecin avait pris soin à ne jamais être pris sur le fait.

Le seul présent lors de tous les incidents

"Nous avons affaire à un professionnel de santé particulièrement habile, qui agissait lorsque personne ne se trouvait dans les salles d'anesthésie, qui a a su varier dans le temps la nature des poisons administrés afin de ne pas éveiller de soupçons", a indiqué Étienne Manteaux, procureur de la République de Besançon (Doubs). "Il est le seul à avoir été présent le jour de l'ensemble des évènements indésirables graves suspects", a-t-il précisé. Le médecin conteste l'ensemble des accusations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Yves Le Borgne et Randall Schwerdorffer, les avocats de Frédéric Péchier, le 16 mai 2019 au tribunal de Besançon (Doubs).
Jean-Yves Le Borgne et Randall Schwerdorffer, les avocats de Frédéric Péchier, le 16 mai 2019 au tribunal de Besançon (Doubs). (SEBASTIEN BOZON / AFP)