Bas-Rhin : le corps retrouvé est celui de Sophie Le Tan

Le corps démembré retrouvé dans le Bas-Rhin est bien celui de Sophie Le Tan selon la procureure de la République. Jean-Marc Reiser reste le principal suspect.

france 2

Plus d'un an que la famille de Sophie Le Tan attend une avancée dans l'enquête sur la disparition de la jeune fille. Mercredi, des ossements avaient été retrouvés dans la forêt de Grendelbruch. Samedi 26 octobre, la procureure de la République a annoncé que d’après les premières analyses effectuées, l’ADN correspondait bien à celui de Sophie Le Tan. Le 7 septembre 2018, l'étudiante en économie avait disparu alors qu'elle visitait un appartement dans la banlieue de Strasbourg (Bas-Rhin).

Reiser nie en bloc

L'auteur de l'annonce, Jean-Marc Reiser, avait été condamné pour deux viols déjà en 2001. Des traces de sang avaient aussi été retrouvées chez lui, mais il nie en bloc et affirme l'avoir soignée chez lui alors qu'elle était blessée. "Il a une version des faits cohérente. Sa position, c'est qu'il n'a rien à voir de près ou de loin dans la responsabilité de la disparition Madame Le Tan", avance son avocat Pierre Giuriato. Un dossier pourtant "accablant" pour l'avocat de la famille, maitre Gérard Welzer. Il est toujours en détention provisoire et mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les proches de Sophie Le Tan se réunissent pour rendre hommage à l\'étudiante alors disparue, le 7 septembre 2019 à Mundolsheim (Bas-Rhin).
Les proches de Sophie Le Tan se réunissent pour rendre hommage à l'étudiante alors disparue, le 7 septembre 2019 à Mundolsheim (Bas-Rhin). (FREDERICK FLORIN / AFP)