APPEL À TÉMOIGNAGES. Age minimum du consentement : si vous avez eu des relations sexuelles avant 15 ans, donnez-nous votre avis sur le projet du gouvernement

Marlène Schiappa a annoncé, lundi 5 mars, que le gouvernement proposerait l'âge de 15 ans comme seuil de non-consentement à une relation sexuelle.

Marlène Schiappa a annoncé, lundi 5 mars, que le gouvernement proposerait l\'âge de 15 ans comme seuil de non-consentement à une relation sexuelle.
Marlène Schiappa a annoncé, lundi 5 mars, que le gouvernement proposerait l'âge de 15 ans comme seuil de non-consentement à une relation sexuelle. (JONATHAN MARK OGDEN / CULTURA CREATIVE / AFP)

A partir de quel âge peut-on consentir à une relation sexuelle ? Pour le gouvernement, la limite se situe à 15 ans. La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a annoncé, lundi 5 mars, la création d’une "présomption de non consentement" à un acte sexuel en deçà de cet âge. Cette mesure figurera dans le projet de loi sur les violences sexistes et sexuelles, qui doit être présenté à la fin du mois.

Concrètement, cela signifierait qu'un jeune ne pourrait être considéré comme consentant à un acte sexuel avec un majeur avant cet âge. Comment le seuil de non-consentement se traduira-t-il dans le Code pénal ? Marlène Schiappa ne l’a pas précisé.

Pour le Planning familial, fixer un âge du consentement "risque de limiter les libertés sexuelles des jeunes". L’association reçoit régulièrement des mineurs de moins de 15 ans qui ont déjà des relations sexuelles consenties, parfois avec un partenaire plus âgé. Vous êtes un jeune dans ce cas de figure ? Désormais adulte, vous avez eu des relations sexuelles consenties avant l’âge de 15 ans ? Témoignez et donnez-nous votre avis sur ce projet.

N’hésitez pas à utiliser l'espace "réagir" ci-dessous. N'oubliez pas de laisser votre numéro de téléphone ou une adresse e-mail pour que nous puissions vous recontacter. Vos coordonnées resteront strictement confidentielles.