Affaire Sophie Le Tan: des traces de sang retrouvées sur les chaussures du suspect

L'étudiante avait disparu en septembre dernier alors qu'elle était partie visiter un appartement. Son corps n'a jamais été retrouvé. De nouvelles preuves accablent le principal suspect.

France 2

L'étau se resserre un peu plus autour de Jean-Marc Reiser. Il est le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan. En effet, de nouvelles analyses révèlent la présence du sang de l'étudiante sur les chaussures du quinquagénaire. Des traces ADN de la jeune femme ont également été retrouvées sur le revêtement du sol de l'appartement du suspect.

Jean-Marc Reiser nie

Le 28 mars dernier, une expertise avait révélé la présence de l'ADN de Sophie Le Tan sur le manche d'une scie retrouvée dans la cave de Jean-Marc Reiser. À 58 ans, il nie en bloc son implication dans la disparition de l'étudiante. Selon ses déclarations, il aurait rencontré la jeune femme par hasard à la faculté de Strasbourg avec la main en sang. Elle aurait ensuite accepté de monter chez lui.

Le principal suspect affirme lui avoir soigné la main, Sophie Le Tan serait ensuite repartie. Les enquêteurs ne sont pas convaincus par cette version. Jean-Marc Reiser est placé en détention provisoire depuis le 17 décembre dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des photos de Sophie le Tan introuvable depuis début septembre à Strasbourg. 
Des photos de Sophie le Tan introuvable depuis début septembre à Strasbourg.  (FREDERICK FLORIN / AFP)