Cet article date de plus de deux ans.

Affaire Omar Raddad : la justice relance l'enquête

Publié
Affaire Omar Raddad : la justice relance l'enquête
Affaire Omar Raddad : la justice relance l'enquête Affaire Omar Raddad : la justice relance l'enquête (France 2)
Article rédigé par France 2 - N.Perez, Z.Berkous, T.Le Hec, E.Jarlot
France Télévisions
France 2

L'enquête sur le meurtre de Ghislaine Marchal est désormais rouverte. C'est une victoire pour Omar Raddad, le jardinier de la victime condamné en 1994, qui clame son innocence depuis trente ans.

Omar Raddad et son avocate ont réussi à obtenir gain de cause pour la réouverture de l'enquête sur le meurtre de Ghislaine Marchal, survenu le 24 juin 1991. Grâce aux progrès de la science, Omar Raddad espère obtenir un procès en révision, à l'issue duquel il serait innocenté. "Omar Raddad est très heureux, il reprend confiance en la justice. C'est un vrai espoir", se réjouit son avocate, Maître Sylvie Noachovitch. 

L'ADN sur la porte révèlera-t-il ses secrets ?

Le mystère sera peut-être levé sur l'origine de l'inscription "Omar m'a tuer" marquée au sang, qui accuse Omar du meurtre de son ancienne patronne depuis trente ans. Le jardinier et son avocate espèrent bientôt pouvoir mettre un nom sur cet ADN.  À l'époque, le jardinier a été accusé du meurtre de Ghislaine Marchal, puis condamné à 18 ans de réclusion criminelle en 1994. Quatre ans plus tard, il a été partiellement gracié par Jacques Chirac, sans être officiellement innocenté. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.