Affaire Nissan : Carlos Ghosn a pu donner sa version des faits à la justice japonaise

Pour la première fois depuis son interpellation le 19 novembre, le patron de Renault a pu donner sa version des faits.

France 2

Il est apparu fatigué, dans un costume sombre et sans cravate, menotté et chaussé de sandales vertes en plastique. Pour la première fois depuis son arrestation, Carlos Ghosn a pris la parole en public dans une petite salle d'audience du tribunal de Tokyo (Japon). Il a parlé 20 minutes, en anglais, pour défendre son action à la tête de Nissan et clamer son innocence.

Rompre le silence médiatique

Plus d'un millier de personnes, dont de nombreux journalistes étrangers, espéraient assister à cette comparution. Seulement 14 ont pu pénétrer dans le palais de justice, ils ont été tirés au sort. L'ambassadeur de France et celui du Liban on fait le déplacement. L'audience a duré près de deux heures et a permis à Carlos Ghosn de rompre le silence médiatique auquel il est contraint depuis son arrestation le 19 novembre dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Carlos Ghosn à Paris, le 1er octobre 2018.
Carlos Ghosn à Paris, le 1er octobre 2018. (ERIC PIERMONT / AFP)