Affaire Estelle Mouzin : des zones d'ombres dans le parcours meurtrier de Michel Fourniret

Alors que l'affaire Estelle Mouzin a été relancée après la mise à mal de l'alibi de Michel Fourniret par son ex-femme, le parcours criminel du tueur en série reste entouré de zones d'ombre. Éclairage en plateau par le journaliste Dominique Verdeilhan.

FRANCE 2

L'affaire Estelle Mouzin est une affaire dramatique parmi d'autres dossiers et zones d'ombre qui entourent le parcours criminel de Michel Fourniret. Son premier crime date de septembre 1987, et le dernier de mai 2001. Sept meurtres ont été jugés en 2008 à Charleville-Mézières (Ardennes), alors que le huitième l'a été en 2018 à Versailles (Yvelines). Michel Fourniret a été arrêté en juin 2003, ce qui laisse possible une implication dans l'enlèvement d'Estelle Mouzin qui date de janvier 2003.

Les enquêteurs ont rajouté trois dates

"Les enquêteurs ont d'ores et déjà rajouté trois dates", explique le journaliste Dominique Verdeilhan sur le plateau. "Juillet 1988, mai 1990, deux crimes que Michel Fourniret a avoués en février 2018". Le tueur en série est également mis en cause dans la disparition d'une jeune fille dans l'Orne en décembre 1993. Les révélations de son ex-compagne et la mise à mal de son alibi le jour de la disparition d'Estelle Mouzin a permis de relancer cette enquête, loin d'être résolue. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le tueur en série Michel Fourniret arrive au palais de justice de Charleville-Mézières en 2008.
Le tueur en série Michel Fourniret arrive au palais de justice de Charleville-Mézières en 2008. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)