Cet article date de plus de trois ans.

Affaire Daval : "Nous sommes tous capables de porter des masques, de mentir" rappelle un psychanalyste

Jonathann Daval s'est engagé dans une "tirade du mensonge" a expliqué mercredi sur franceinfo le psychanalyste, Pascal Neveu.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jonathann Daval et Alexia Daval. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Au lendemain des aveux de Jonathann Daval sur le meurtre de sa femme trois mois après avoir signalé sa disparition. Le corps d'Alexia a été retrouvé fin octobre dans un bois en Haute-Saône.

>> Meurtre d'Alexia Daval : suivez notre direct

Selon le psychanalyste et psychothérapeute Pascal Neveu, l'informaticien de 34 ans s'est retrouvé emprisonné dans une "tirade du mensonge" a-t-il-expliqué mercredi 31 janvier sur franceinfo. Cette spirale l'a entraîné "vers le pire jusqu'à une fissure psychologique qui va l'amener à craquer". Pascal Neveu a aussi rappelé que "nous sommes tous capables de porter des masques, de mentir, surtout quand on a une fragilité psychologique importante".

franceinfo : Pourquoi a-t-il joué cette comédie pendant trois mois ?

Pascal Neveu : Il n'avait rien à perdre à mentir. De toute façon, il risque la perpétuité. Prenons en considération deux moments de cette nuit terrible. Le premier où il tue, il étrangle son épouse, peut-être que dans ce moment-là il est dans un passage à l'action. Il n'a pas conscience de son acte. La deuxième partie est beaucoup plus troublante. Lorsqu'il va faire revêtir son cadavre d'un vêtement de jogging, transporter le corps, laisser un texto à ses beaux-parents précisant que son épouse va leur rendre visite plus tard. Là, il est totalement conscient de la façon dont il va mettre en scène ce mensonge. Pour mieux maîtriser ce qui va se passer au niveau de l'enquête et des médias, il va participer à des marches blanches, et être totalement affligé. Je ne nie pas qu'il y ait réellement une sincérité émotionnelle quand il pleure. Mais à quel titre ? Est-ce qu'il revit cette soirée terrible ? En même temps, il doit amplifier sa théâtralisation émotionnelle parce qu'il ne doit pas montrer que c'est lui l'assassin. Cette tirade du mensonge va l'entraîner vers le pire jusqu'à une fissure psychologique qui va l'amener à craquer.

Pourquoi nous sentons-nous collectivement trahis ?

On s'est fait avoir. Comment a-t-il pu nous manipuler comme cela ? C'est là où ça va être terrible pour lui quand il va devoir expliquer son geste. Il va être lynché à tout niveau. On ne va pas lui trouver d'excuses. Je ne dis pas qu'il est psychopathe, mais le propre du psychopathe, c'est qu'on réalise juste après coup qui il était vraiment, le masque tombe. Il ne faut pas se voiler la face, nous sommes tous capables de porter des masques, de mentir, surtout quand on a une fragilité psychologique importante.

S'est-il inventé un personnage ?

Il y a des gens qui, enfermés dans cette spirale du mensonge, vont croire à leur mensonge. Peut-être que dans sa tête il ne se rappelle plus du tout avoir incinéré le corps de son épouse. C'est l'expertise psychiatrique qui va pouvoir le déterminer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.