Découverte : les moulins de France qui disparaissent

De nombreux moulins ont disparu dans les campagnes, notamment dans les Hautes-Pyrénées où France 3 s'est rendue. Elle est allée à la rencontre du dernier meunier âgé de 89 ans.

France 3

Ce lieu grouillait de vie, tout le monde passait par le moulin s'il voulait du pain. Les paysans allaient et venaient sans cesse porter leurs céréales et repartaient avec de la farine. Le maître des lieux, jusqu'en 1960, c'est Barthélémy Ferras, le dernier meunier des 12 moulins installés dans les Hautes-Pyrénées. "Le matin j'arrivais et il fallait ouvrir le moulin, je le mettais en marche et je portais le sac", se souvient-il. Ces vieilles épaules ont porté des centaines de sacs de grains de plus de 50kg chacun, il avait 14-15 ans à l'époque.

Un lieu de rencontre

Deux siècles avant Barthélémy Ferras, 50 villageois avaient racheté le moulin à un notable qui le tenait lui-même du seigneur local, désargenté. Ces seigneuries surveillaient de près ces lieux de rassemblements où les hommes s'arrêtaient de travailler pour se parler, voire contestaient son autorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Causses et les Cévennes constituent un paysage de montagnes façonnée par l\'agriculture et l\'élevage, notamment dans le Parc régional naturel des Grands Causses où l\'on trouve ce moulin. 
Les Causses et les Cévennes constituent un paysage de montagnes façonnée par l'agriculture et l'élevage, notamment dans le Parc régional naturel des Grands Causses où l'on trouve ce moulin.  (MONTICO LIONEL / HEMIS.FR / AFP)