Assistants médicaux : un nouveau métier à la loupe

Les assistants médicaux, nouveau métier du secteur de la santé, doivent soulager les médecins de certaines tâches pour leur permettre de voir plus de patients. Emmanuel Macron a promis la création 4 000 postes d'ici à 2022. Selon l'assurance maladie, 500 contrats ont été signés ou sont en cours de finalisation.

FRANCE 2

Dans un cabinet médical de Bourg-en-Bresse (Ain), quand vous prenez rendez-vous avec un généraliste, ce n'est pas lui qui vous accueille. Un patient octogénaire est d'abord pris en charge par une infirmière, Adeline Dupont, qui exerce un nouveau métier. L'assistante médicale fait une préconsultation. Elle recueille les premières informations, gère le déshabillage, prend si besoin taille et poids pour mettre à jour le dossier du patient. L'assistante prend aussi les constantes, comme la température et la tension.

Un salaire de 28 euros brut de l'heure

Adeline Dupont est infirmière en gériatrie à l'hôpital. Depuis l'automne, elle vient aussi huit heures par semaine au cabinet. Elle est payée par les médecins qu'elle aide pour 28 euros brut de l'heure, avec un statut d'autoentrepreneur. Grâce à la préconsultation, le médecin sait déjà pourquoi son patient est là, connaît ses constantes et peut passer directement à l'examen clinique. Le cabinet médical est l'un des premiers à avoir embauché des assistants médicaux, dès son ouverture en 2014.

Le JT
Les autres sujets du JT
En 2017, plus de 1 000 médecins ont été agressés en France.
En 2017, plus de 1 000 médecins ont été agressés en France. (ARNO BURGI / DPA / AFP)