VIDEO. "Ça me permet d'explorer et d'exploiter des univers" : une journée avec la drag-queen La Big Bertha

Loïc alias La Big Bertha est une drag-queen. Il se grime en femme pour monter sur scène. Rencontre.

BRUT

"Bertha est arrivée dans ma vie tout simplement en soirée", se souvient Loïc. D'abord une perruque, des faux cils, quelques tutos…. Et La Big Bertha a vu le jour. Ce personnage que Loïc considère comme une "créature" lui permet "d'explorer et d'exploiter des univers." Par exemple, lorsque Loïc est dans la peau de Bertha, il arrive à se mettre à nu."En Bertha, ça me permettait d'aller au-delà de ces frontières de la pudeur", explique-t-il.

Betha, ce personnage "ubuesque" et "grotesque" pour reprendre le jargon de Loïc, lui permet de faire passer des messages. "À mon humble avis, faire passer des messages avec le sourire, c'est bien plus facile."

La grossophobie, la cause LGBT, la cause des femmes… tels sont les sujets que Loïc cherche à aborder dans ses spectacles. "Il y a beaucoup de choses qui me touchent, beaucoup de choses qui m'interpellent, beaucoup de choses qui me donnent envie d'en parler sur scène", précise-t-il. La Big Bertha s'est rendue à Avignon pour défendre un spectacle qui s'appelle "Le 32 – Cabaret de Curiosités". Dans ce cabaret, sont justement évoquées, entre autres, les différences et l'acception de l'autre.

La drag-queen, une créature

"Quand on distribue des tracts dans la rue, on nous parle souvent de spectacle transgenre, de spectacle travesti ou de transformiste", relate Loïc. S'il estime effectivement avoir créé un personnage qui utilise les codes féminins, cela ne veut pas dire qu'une drag-queen doit forcément être une femme. "Je suis un garçon, je resterai un garçon, j'en suis bien content. Mais sur scène, j'incarne une créature", assure-t-il.

 

 

VIDEO. \"Ça me permet d\'explorer et d\'exploiter des univers\" : une journée avec la drag-queen La Big Bertha
VIDEO. "Ça me permet d'explorer et d'exploiter des univers" : une journée avec la drag-queen La Big Bertha (BRUT)