VIDEO. Angoulême : le dessinateur Jul s'étonne de la commercialisation de son tee-shirt dénonçant les tirs de LBD

"Je pense que ça va permettre de payer les vacances aux Bahamas d'un certain nombre de gens", explique l'auteur qui assure ne pas recevoir d'argent sur la commercialisation de ces produits dérivés.

Photo diffusée sur Twitter du dessinateur Jul avec Emmanuel Macron au festival d\'Angoulême, jeudi 30 janvier.
Photo diffusée sur Twitter du dessinateur Jul avec Emmanuel Macron au festival d'Angoulême, jeudi 30 janvier. (CAPTURE D'ÉCRAN)

Il a été averti par des lecteurs. Le dessinateur Jul s'est aperçu que son tee-shirt "LBD 2020" dénonçant les tirs de lanceurs de balles de défense était commercialisé à son insu en marge du festival de la BD d'Angoulême, dans la ville charentaise. Dans une vidéo publiée samedi 1er février sur les réseaux sociaux (supprimée depuis), il s'en est ainsi étonné : "Si on demande aux gens qui tiennent le stand : ils m'expliquent que la moitié de la somme va à l'association –une association mystère– et l'autre moitié va directement à Jul, l'auteur."

Le dessinateur de Silex and the city  fait comprendre avec humour dans cette vidéo que tout cela est faux : il ne touche pas d'argent pour la vente de ces produits dérivés, dont le prix se situe entre 15 et 20 euros. "Je pense que ça va permettre de payer les vacances aux Bahamas d'un certain nombre de gens et je ne suis pas certain que l'utilisation vertueuse de ce dessin continue à faire sourire tout le monde." Comme l'explique France 3, le stand est un lieu de soutien aux auteurs via un collectif d’artistes. Il propose une série d’affiches en libre distribution et les passants pouvant laisser une contribution financière s’ils le désirent.

"Il faut régler les questions de droits et de transparence"

Jul a expliqué à France 3 qu’il n’avait pas donné son accord de reproduction. D’ailleurs, il n’est pas l’auteur du visuel. L’illustrateur Loïc Sécheresse est à l'origine du visuel (avec l’autorisation de Lewis Trondheim, qui est lui, l’auteur original du "Fauve", emblème du festival depuis 2007). Depuis, Jul a publié un deuxième tweet indiquant que "les auteurs et les associations doivent régler les questions de droits et de transparence dans les bénéfices et leur redistribution"Par ailleurs, le tee-shirt de la discorde a été retiré de la vente sur ce stand.

A l'occasion d'un déjeuner entre le chef de l'Etat et des auteurs, Emmanuel Macron avait reçu jeudi des mains de Jul un tee-shirt représentant un Fauve (la récompense attribuée à Angoulême) éborgné. Sous le dessin est écrit "LBD 2020", référence au lanceur de balles de défense (LBD) et à l'acronyme choisi pour l'année de la BD (BD 2020). Une photo du chef de l'Etat posant tout sourire avec son cadeau, postée par le dessinateur sur les réseaux, avait ensuite provoqué la polémique.