"Une simplicité totale" : l'hommage de Jean-Luc Choplin à Agnès Varda

Le directeur du Théâtre Marigny réagit après la mort de la cinéaste à l'âge de 90 ans.

Agnès Varda, lors de la 69e Berlinale le 13 février 2019.
Agnès Varda, lors de la 69e Berlinale le 13 février 2019. (TOBIAS SCHWARZ / AFP)

"Elle était merveilleuse, d'une simplicité totale. Elle avait beaucoup d'humour dans tout ce qu'elle racontait", a déclaré vendredi 29 mars sur franceinfo Jean-Luc Choplin, le directeur du Théâtre Marigny, après l'annonce de la mort d'Agnès Varda dans la nuit de jeudi à vendredi, à l'âge de 90 ans.

Avec Michel Legrand, elle avait "un rapport de famille. Il faisait partie de sa famille. Elle a eu une telle complicité avec Jacques Demy, c'était deux grands copains. Et puis Agnès Varda était là et les stimulait beaucoup par toutes ses idées, son côté facétieux. C'est une artiste très visionnaire, une cinéaste, mais aussi une plasticienne", raconte Jean-Luc Choplin.

Lorsqu'il lui demande d'adapter Peau d'âne, "elle a immédiatement été favorable à cette aventure", se souvient-il. "C'était une femme qui encourageait toujours des créations et des projets originaux. Elle était obsédée par son travail, par une idée, une force qui l'habitait", poursuit Jean-Luc ChoplinAgnès Varda "n'arrêtait pas et continuait. Elle sortait beaucoup, elle était toujours présente auprès de jeunes artistes, elle est beaucoup venue à Marigny pendant Peau d'âne".