Cet article date de plus de quatre ans.

Sauvegarde du patrimoine : les Casques bleus de la culture

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Sauvegarde du patrimoine : les Casques bleus de la culture
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En Italie, la ville de Florence a accueilli ce jeudi 30 et ce vendredi 31 mars le premier G7 de la culture. L'occasion d'évoquer le travail des Casques bleus pour sauvegarder le patrimoine mondial dans des zones dévastées.

Sur leur tête, des casques militaires bleus, comme ceux des soldats de l'ONU ; dans leurs gestes, la minutie des restaurateurs d'oeuvres d'art. Une église médiévale dans laquelle ils interviennent a été dévastée par le tremblement de terre qui a frappé l'Italie en août dernier. Sous les décombres gisent des centaines d'objets précieux. Ces hommes sont chargés de les récupérer.

Une force d'intervention dédiée au patrimoine

"Il est prévu que nous agissions sur les catastrophes naturelles, aussi bien en Italie qu'à l'étranger. Ensuite, bien sûr, il y a les problèmes de crise en Syrie, en Irak et en Libye", explique le capitaine Paolo Montorsi, membre des Casques bleus de la culture. L'Irak est l'élément déclencheur. En février 2015, le groupe Etat islamique détruit méthodiquement les merveilles du musée de Mossoul. Quelques mois plus tard en Syrie, la citée antique de Palmyre tombe aux mains des djihadistes, ils l'endommagent irrémédiablement. L'UNESCO décide alors de parrainer une force d'intervention dédiée au patrimoine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.