Nino Ferrer : un chanteur drôle et mélancolique

Vingt ans après la disparition de Nino Ferrer, France 2 revient sur l'histoire de la chanson Mirza et la carrière du chanteur.

Voir la vidéo
France 2

Nino Ferrer a trouvé sa voix grâce à un chien perdu. Inconnu du public dans les années 1960, il se révèle en une soirée. Mais entre Nino Ferrer et la chanson Mirza, c'est à la fois l'histoire d'un triomphe et d'une souffrance. En 1965, il est déjà un musicien surdoué, virtuose de la contrebasse jazz. Il aime le rythm'n blues, il admire Ray Charles, Ottis Redding et le tout jeune Stevie Wonder. Au cœur de l'été, il se retrouve sur scène à La Playa à Saint-Tropez (Var) et fait une petite blague. "Le propriétaire (...) a perdu son chien et comme Nino est sur scène, on lui demande de faire passer le message. Au lieu de faire un appel classique, on joue un fond musical et il se lance dans une improvisation", raconte son biographe Henry Chartier. Il entonne ainsi un air de Stevie Wonder qu'il reprend dans la chanson.

Un tube dix ans après

Dès lors, Nino Ferrer fabrique du "rigolo" puisqu'on lui en demande, comme avec Le Téléfon ou encore Les Cornichons. Mais ce qui fait rire le public rend le chanteur mélancolique. "Sa maison de disque le poussait un petit peu dans ce sens-là, et puis même le public. Ses belles chansons, ses ballades, ça marchait moins bien", explique Georges Chatelain, producteur, musicien et ami du chanteur. Déçu, Nino Ferrer s'éloigne de la scène, part à la campagne et peint. Dix ans après Mirza émerge un nouveau tube, une chanson qui ressemble enfin à son auteur : Le Sud. Mais le chanteur considère que son succès entachera sa qualité. Comme pour se réconcilier avec Mirza, il réenregistrera plus tard la chanson en gospel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vingt ans après la disparition de Nino Ferrer, France 2 revient sur l\'histoire de la chanson Mirza et la carrière du chanteur.
Vingt ans après la disparition de Nino Ferrer, France 2 revient sur l'histoire de la chanson Mirza et la carrière du chanteur. (France 2)