Maurice G. Dantec, l'auteur des "Racines du mal", meurt à 57 ans

Les Editions Inculte l'ont annoncé sur Facebook lundi. 

L\'écrivain Maurice G. Dantec à Paris le 29 août 2005. 
L'écrivain Maurice G. Dantec à Paris le 29 août 2005.  (ANDERSEN ULF / SIPA)

"Dans la nuit de samedi, Maurice G. Dantec nous a quittés." Les Editions Inculte ont annoncé la mort de l'écrivain franco-canadien, auteur des Racines du mal et de Babylon Babies, lundi 27 juin. Il était âgé de 57 ans. Maurice Dantec est mort d'un crise cardiaque à Montréal (Canada), où il résidait depuis des années, a indiqué Jérôme Dayre, directeur des Editions Inculte.

"Chaleureux, généreux, amical et humain"

"Nous repenserons à tous les bons moments passés en sa compagnie, depuis les premiers concerts et disques en 1999, avec Richard Pinhas, à l'époque des Racines du Mal jusqu'à son dernier livre, Les Résidents, en 2015, chez Inculte, peut-on lire sur la page Facebook de la maison d'édition. Chaleureux, généreux, amical et humain, il aura marqué la littérature française de son œuvre unique."

Maurice G. Dantec, né le 13 juin 1959, était naturalisé canadien et s'était défini dans des interviews comme un "écrivain nord-américain de langue française". Il a écrit une douzaine de romans et était considéré comme l'un des grands auteurs francophones de science-fiction. Son premier roman, La sirène rouge (1993), avait reçu le Trophée 813 du meilleur roman francophone.

Une de ses oeuvres les plus connues demeure Les Racines du Mal (1995). Babylon Babies (1999), histoire d'un mercenaire qui doit escorter de la Russie à New York une mystérieuse jeune fille, a été adapté au cinéma par Mathieu Kassovitz sous le titre Babylon A.D., avec Vin Diesel et Mélanie Thierry. Son dernier roman, Les Résidents, avait été publié par Inculte en décembre 2014.