La femme du jour. Blandine De Lestrange, employée de Pernod Ricard et modèle photo

Chaque jour, Nathalie Bourrus raconte une femme. Un portrait, mais surtout une rencontre. Aujourd'hui, Blandine De Lestrange. 

Blandine De Lestrange rencontrée par Nathalie Bourrus. 
Blandine De Lestrange rencontrée par Nathalie Bourrus.  (NATHALIE BOURRUS/RADIOFRANCE)

Nom : De Lestrange. Prénom : Blandine. Age : 29 ans. Métier : chef de produit chez Pernod Ricard. Pourquoi Elle ? Parce que Pernod Ricard expose ses salariés à Paris Photo, l'évènement annuel de la photo, qui a lieu en ce moment au Grand Palais à Paris. Et parce que Blandine De Lestrange fait la couverture du catalogue de cette exposition. "C’est génial pour nous, les salariés, de se retrouver à poser, ultra maquillée, vêtue comme des stars, dans un désert américain ou une chapelle de las Vegas !" Car c’est bien ce qui s’est passé. Chacun des 18 500 employés du monde entier, pouvait postuler. "C’est ce que j’ai fait, j’ai envoyé deux photos de moi. Une en pied, une en portrait. C’est mon mari qui les avait prises. Et j’ai été retenue, c’est super ! J’ai appelé Edouard pour lui dire : allez fais tes valises, on part à Vegas !"

Sous ses airs de particule, et d’experte en stratégie, Blandine est une fille très drôle. Et à Vegas (comme elle dit), elle s’est bien amusée. Sous l’objectif de la photographe Kourtney Roy, elle s’est même éclatée. "Je me suis retrouvée à White Chapel, avec des faux ongles rouges, une robe verte hyper sexy et des yeux devenus verts (alors que les siens sont bleus)… c’était très sympa, j’étais avec des salariés que j’ai tout le temps au téléphone mais que je les découvrais".

Comme quoi, il n'y a pas que l’alcool qui resserre les liens chez Pernod (non, ça ce n'est pas elle qui le dit, c’est moi) Blandine de Lestrange se met à rire. Et elle approuve. En effet, ce n’est pas tout à fait commun, comme idée, celle de faire poser des salariés. C’est pourtant celle qu’a eu Alexandre Ricard, il y a 9 ans. Depuis, chaque année, Pernod Ricard, créateur de convivialité (comme le répète la marque), donne une carte blanche, à un ou une photographe, pour mettre les employés en valeur.

On peut donc voir le résultat à Paris Photo en ce moment, et les clichés illustreront ensuite le rapport annuel de Pernod Ricard. En gros, cette année, au milieu des chiffres faramineux de Chivas, Martell, Mumm ou Cognac, on va découvrir des employés jouant les stars des années 70, avec des costards à paillettes, des chemises ouvertes, et des robes ultra moulantes. 

Un mot, pour définir Blandine De Lestrange ? Corporate. Cette fille aime sa boite, qui le lui rend bien. Et sans modération, tchin tchin.