Inscription du reggae au patrimoine immatériel de l'Unesco: "C'est très important", c'est une "musique de combat", affirme Tiken Jah Fakoly

Pour le chanteur ivoirien, "le reggae a contribué à l'apaisement de la Jamaïque".

Le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly, le 30 septembre 2018.
Le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly, le 30 septembre 2018. (ISSOUF SANOGO / AFP)

Le reggae de Jamaïque est désormais inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. "C’est très important. Je suis content de vivre ça", déclare sur franceinfo jeudi 29 novembre, le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly.

"Le reggae est une musique de combat, d’éveil des consciences, donc le fait que cette musique soit reconnue par l’Unesco, c’est une bonne nouvelle", poursuit le chanteur de reggae qui a découvert Bob Marley quand il avait 13 ans.

L'importance de Bob Marley

"On oublie qu’il y a 40 ans, Bob Marley avec le reggae a contribué à l’apaisement de la Jamaïque. Lorsque les deux grands partis politiques ont voulu mettre le feu à la Jamaïque, il a fallu un certain Bob Marley qui les avaient réunis et les avaient fait monter sur scène", se souvient-il. "C’est grâce à Bob Marley que la Jamaïque, cette petite île, a été connue dans le monde entier, grâce au reggae", insiste Tiken Jah Fakoly. 

J’y suis allé 4 ou 5 fois pour enregistrer des albums, dans le studio mythique de Bob Marley qui s’appelle Tuff Gong. C’était très important d’aller là-bas parce que la Jamaïque c’est un peu la Mecque du reggaeTiken Jah FakolyChanteur

"Même si aujourd’hui, en Jamaïque, on parle plus de ragga, que de reggae roots et je pense que le reggae roots se retrouve aujourd’hui en Afrique. Et ça c’est une prophétie de Bob Marley qui se concrétise puisque Bob avait dit que quand le reggae arrivera en Afrique, le reggae prendra sa vraie place, pour réveiller les Africains, pour qu’ils prennent leur vraie indépendance", explique l'Ivoirien.

"Le reggae est considéré aujourd’hui comme une musique de combat, qui essaye de dénoncer la manipulation de politiques contre les populations, le reggae est en train de réveiller le peuple africain", assure-t-il.