"Ils se sont acharnés" : après les saccages à l'Arc de Triomphe, la restauration s'annonce longue et minutieuse

La restauration de la maquette de l'Arc de Triomphe, par exemple, s'annonce compliquée car il faut composer avec de très petits fragments.

Les visiteurs peuvent observer le chantier de restauration qui devrait s\'achever mi-mai.
Les visiteurs peuvent observer le chantier de restauration qui devrait s'achever mi-mai. (ANNE CHEPEAU)

Les images avaient fait le tour du monde : le 1er décembre 2018, lors d'une manifestation de "gilets jaunes", des oeuvres de l'Arc de Triomphe avaient été saccagées. Parmi elles, le célèbre Génie de la patrie (aussi appelée La Marseillaise) qui a désormais un trou béant à la place du visage. La restauration a depuis débuté, mais elle s'annonce longue et fastidieuse.

Pour l'heure, six restauratrices sont au chevet de la maquette de l’Arc de Triomphe. Ce plâtre réalisé en 1938 a été fortement endommagé. "La partie intermédiaire a heureusement très peu été impactée. La partie haute, visiblement [a reçu] deux coups de pied dedans. On voit les impacts. En revanche, sur la partie basse ils se sont acharnés", déplore Agnès Le Boudec, qui coordonne la restauration.

Les restauratrices à l\'oeuvre, le 12 mars 2019.
Les restauratrices à l'oeuvre, le 12 mars 2019. (ANNE CHEPEAU)

Les restauratrices se retrouvent face à un gigantesque puzzle avec des centaines de fragments récupérés, après le saccage. Il faut retrouver leur emplacement. "Là où on est surpris, c'est sur la taille des fragments. Ils sont vraiment très, très petits (...) On a eu très peu de gros fragments" plus faciles à remettre, explique Agnès Le Boudec.

Ça a été pulvérisé.Anne Le Boudecà franceinfo

Ce travail d’identification et d’assemblage, qui demande une patience infinie, ne suffira pas. Dans un deuxième temps, il faudra combler les manques pour reconstituer la totalité de la sculpture. Le chantier de restauration de la maquette de l’Arc de Triomphe et du Génie de la Patrie, qui se déroule en présence des visiteurs, devrait s’achever mi-mai.

Le travail de restauration est minutieux car les fragments sont très petits.
Le travail de restauration est minutieux car les fragments sont très petits. (ANNE CHEPEAU)