Feuilleton : la planète à bicyclette (2/5)

Si les Pays-Bas sont réputés pour être une terre de cyclisme, c'est la ville de Copenhague, au Danemark, qui se démarque. La capitale danoise a été élue première ville vélo du monde. Là-bas, plus de la moitié de la population se déplace à vélo.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Tendez l'oreille et vous saurez que vous y êtes. À Copenhague (Danemark), la musique urbaine ne ressemble à aucune autre capitale. À l'heure de pointe, au lieu d'un concert de klaxons se joue la symphonie des chaînes de vélos. Ses propres feux rouges, ses parkings et même ses embouteillages : cette piste cyclable est la plus fréquentée du monde. C'est celle qu'emprunte tous les jours cette famille franco-danoise. Pas de stress avant l'école. François prend le temps de lire une histoire à sa fille Manon.

135 millions d'euros investis depuis 2005

Comme eux, 2 habitants sur 3 n'ont pas de voiture. Tous les garages du quartier sont aménagés pour les vélos. C'est parti pour un trajet en décapotable. À peine le temps de papoter qu'ils sont déjà arrivés à l'école. Cela fait 15 ans que François a quitté Bordeaux. Inimaginable pour lui, à l'époque, d'aller au travail à vélo. Le voilà aujourd'hui mordu du guidon. Arrivée au travail en huit minutes chrono. Le vélo, c'est un peu l'ADN de Copenhague, et ce depuis plus d'un siècle.

En 1911 naît la première piste cyclable séparée de la route. Dans une ville ouvrière, le deux-roues s'impose face aux chevaux, puis aux voitures. Dans les années 1970, avec le choc pétrolier, les Danois manifestent pour plus d'infrastructures pour les vélos. Aujourd'hui, il a son ambassade au cœur de la ville. Et la ville continue d'investir : 135 millions d'euros depuis 2005, des ponts entièrement dédiés aux vélos, 400 km de pistes cyclables. Sur les pistes, un vélo est devenu incontournable auprès des familles : le triporteur, né en 1988 au coeur du quartier de Christiania.

Le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen (2e en partant de la gauche) à côté d\'Emmanuel Macron, le 29 août 2018, à Copenhague (Danemark).
Le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen (2e en partant de la gauche) à côté d'Emmanuel Macron, le 29 août 2018, à Copenhague (Danemark). (HO / DANISH PRIME MINISTER'S OFFICE / AFP)