Près de 1 500 chefs et une foule d'admirateurs assistent aux obsèques de Paul Bocuse

Le gotha de la gastronomie est venu pour dire adieu à celui qui a inspiré et formé des générations de cuisiniers. 

Les chefs Frédéric Anton, Eric Bouchenoire, Christelle Brua et Alain Pegouret assistent aux obsèques de Paul Bocuse, à Lyon, vendredi 26 janvier 2018. 
Les chefs Frédéric Anton, Eric Bouchenoire, Christelle Brua et Alain Pegouret assistent aux obsèques de Paul Bocuse, à Lyon, vendredi 26 janvier 2018.  (AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Des hommes comme ça, on ne les pleure pas, on les honore", lance un admirateur de Paul Bocuse. Près de 1 500 chefs du monde entier et plusieurs milliers d'admirateurs sont venus, vendredi 26 janvier, à Lyon, pour un dernier hommage au "pape" de la gastronomie française, mort le 20 janvier, à l'âge de 91 ans. "Monsieur Paul", star des fourneaux, a été durant des années un ambassadeur de la cuisine française à travers le monde. Les obsèques débuteront à 10h30, en la cathédrale Saint-Jean de Lyon.

Le gotha de la gastronomie. Le gotha de la gastronomie était là pour dire adieu à celui qui a inspiré et formé des générations de cuisiniers. Parmi eux, les chefs français Alain Ducasse (que le défunt considérait comme son "fils" spirituel) et Joël Robuchon, Anne-Sophie Pic ou encore Daniel Boulud, arrivé de New York, et Hiroyuki Hiramatsu, à la tête des brasseries Bocuse au Japon.

Des écrans géants. La cathédrale, en travaux, n'a pu accueillir que 1 100 personnes : la famille, les proches, les officiels, les collaborateurs des différents établissements Bocuse, et quelques centaines de chefs. Les autres ont pu suivre la célébration sur des écrans installés sous un chapiteau dans la cour jouxtant la cathédrale. Parmi eux, des lauréats, norvégiens et suédois notamment, des Bocuse d'Or, ce prestigieux concours culinaire lancé par Monsieur Paul en 1987.

Le gouvernement représenté. Le gouvernement français était représenté par le ministre de l'Intérieur et ancien maire de Lyon, Gérard Collomb, et le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius, défenseur de la "gastronomo-diplomatie" quand il officiait au ministère des Affaires étrangères. Gérard Collomb a pris la parole pour saluer la mémoire du grand cuisinier. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BOCUSE

11h52 : "Le moment arrive où il va falloir vous dire adieu, et tous ici, nous sommes accablés de douleur, car nous avions fini par croire que cela n'arriverait jamais"

A la cathédrale Saint-Jean de Lyon, Gérard Collomb, ancien maire de Lyon, rend un vibrant hommage à Paul Bocuse.

11h39 : "La cuisine se partage avec des amis. Alors, soyons fous ! J'aimerais bien dîner avec Antonin Carême, Auguste Escoffier, Fernand Point et, pour la touche féminine, Eugénie Brazier (...) Il n'y aurait qu'un plat au menu : un bon pot-au-feu, qu'on préparerait tous ensemble. On boirait un condrieu et une côte-rotie. J'aimerais quand même tricher un peu et refaire un déjeuner le lendemain, pour ne pas gâcher les restes. On pourrait mitonner des tomates farcies. Ah oui, ce serait bon !"

Entre 2013 et 2017, Paul Bocuse a accordé plusieurs entretiens au Point, posant la condition que le résultat ne soit publié qu'après sa mort. Le magazine a publié cette semaine cette interview-testament, pleine de malice, dans laquelle le chef imaginait notamment son dernier repas.

11h27 : notre père en cuisine

11h25 : J'espère qu'ils lui ont préparé un bon repas pour son arrivée au paradis des cuisiniers

11h25 : Nous perdons un homme exceptionnel. Oui il restera à tout jamais dans nos cœurs, je resterai toujours fidèle à vous Mr Paul BOCUSE paix à votre âme.

11h24 : merci Chef !

11h24 : Vous êtes plusieurs à rendre hommage, dans nos commentaires, à Paul Bocuse, alors que ses obsèques se déroulent en ce moment à Lyon.

10h41 : Certains avaient réclamé un hommage national pour Bocuse. À visionner ses obsèques, l'idée semble louable. Le pape de la gastronomie avait situé Lyon sur une carte. Ça se vérifie encore ce matin.

10h34 : Le cercueil de Paul Bocuse arrive à la cathédrale Saint-Jean, à Lyon. Vous pouvez suivre l'édition spéciale de franceinfo en direct, par ici.

10h31 : La cérémonie inspire Bernard Pivot, sur Twitter.

10h31 : Un grand portrait de Paul Bocuse a été affiché à l'entrée de la cathédrale Saint-Jean, à Lyon, autour de laquelle des dizaines de personnes sont rassemblées pour rendre hommage au chef du siècle. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, ancien maire de la ville, assiste à la cérémonie.





(AFP)

10h18 : Jusqu'à 1 500 chefs sont attendus aux obsèques du "pape de la gastronomie". Sur ces photos : Joël Robuchon, Jean-François Piège, Frederic Anton, Eric Bouchenoire, Christelle Brua, Alain Pegouret.





(AFP)

10h15 : La cérémonie débutera à 10h30. Suivez en direct les obsèques de Paul Bocuse, à Lyon.



(JEFF PACHOUD / AFP)

08h20 : "On lui doit tout."

Une foule de chefs vont assister aux obsèques de Paul Bocuse, à Lyon, ce matin. Franceinfo a interrogé Christophe Marguin, ami de Paul Bocuse et à la tête de l’association Les Toques blanches lyonnaises.

07h51 : Près de 1 500 chefs du monde entier et des milliers d'admirateurs sont attendus à Lyon (Rhône), pour un dernier hommage au "pape" de la gastronomie française, Paul Bocuse. Les obsèques de "Monsieur Paul" débuteront à 10h30, à la cathédrale Saint-Jean de Lyon.