César 2019 : revivez le triomphe de "Jusqu'à la garde"

"Le Grand bain" et "Jusqu'à la garde", nommés chacun dix fois, font figure de favoris pour les plus prestigieuses récompenses du cinéma français.

Lea Drucker, le 22 février 2019, lors de la 44e cérémonie des César à Paris.
Lea Drucker, le 22 février 2019, lors de la 44e cérémonie des César à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Qui seront les grands vainqueurs des César 2019 Le Grand bain et Jusqu'à la garde, nommés chacun dix fois, font figure de favoris pour les plus prestigieuses récompenses du cinéma français, décernées vendredi 22 février soir. Suivez et commentez cette soirée en direct sur franceinfo.

Pour le César du meilleur filmLe Grand bain, comédie sociale à succès de Gilles Lellouche dans l'esprit de The Full Monty, et Jusqu'à la garde, premier long métrage de Xavier Legrand et film choc sur les violences conjugales, ne sont pas les seuls prétendants sérieux. Face à eux, le western franco-américain de Jacques Audiard Les Frères Sisters (nommé neuf fois), le film sur l'adoption Pupille de Jeanne Herry (sept nominations) ou encore La Douleur d'Emmanuel Finkiel (huit nominations) pourraient créer la surprise. 

 Le César de la meilleure réalisation sera disputé par Gilles Lellouche, Xavier Legrand, Jacques Audiard, mais aussi par Pierre Salvadori (En liberté !) et Alex Lutz (Guy).

Du côté des acteurs, Denis Ménochet en père menaçant dans Jusqu'à la garde fait partie des favoris pour succéder à Swann Arlaud. Mais il pourrait se faire voler la vedette par le bluffant Alex Lutz, méconnaissable en star de la chanson vieillissante dans Guy, Romain Duris en syndicaliste et père quitté par sa femme dans Nos batailles ou Vincent Lacoste en jeune homme forcé à grandir quand sa soeur meurt dans Amanda.

Chez les actrices, Elodie Bouchez en candidate à l'adoption dans Pupille, Mélanie Thierry dans le rôle de Marguerite Duras dans La Douleur ou encore Léa Drucker en mère apeurée devant son ex-conjoint violent dans Jusqu'à la garde pourraient repartir avec un trophée.

Chez les espoirs, l'actrice Ophélie Bau (Mektoub my love : canto uno) pourrait notamment l'emporter chez les filles, tandis qu'Anthony Bajon (La Prière), Dylan Robert (Shéhérazade) ou William Lebghil (Première année), entre autres, s'affronteront pour le titre d'espoir masculin. Quatre acteurs du Grand bain (Jean-Hugues Anglade, Philippe Katerine, Virginie Efira et Leïla Bekhti) sont, eux, cités pour les César du meilleur second rôle.

Un "César des lycéens" sera remis pour la première fois, cette année, récompensant leur film préféré. Attribué par 2.000 élèves de terminale, il sera annoncé le 25 février. Un César d'honneur sera par ailleurs remis à l'acteur américain de légende Robert Redford, 82 ans.








Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CESAR

00h32 : L'un des enseignements de cette 44e édition, est que la comédie peine encore à séduire les César. Le Grand Bain, l'un des principaux favoris avec 10 nominations, repart avec une seule statuette (meilleur acteur dans un second rôle pour Philippe Katerine).

00h22 : Bonsoir @Romy, c'est évidemment un oubli ! Hirokazu Kore-Eda a remporté ce soir le César du meilleur film étranger pour Une affaire de famille, déjà Palme d'or à Cannes.

00h20 : Pourquoi vous passez sous silence le César attribué à Mr. Kore-Eda ? Cesar mérité!Merci

00h15 : C'est le premier long-métrage du réalisateur, qui avec dix nominations et quatre prix remportés, est le grand gagnant de la soirée.

00h11 : Le César du meilleur film est attribué à Jusqu'à la garde, de Xavier Legrand.

00h28 : "Je voudrais saluer toutes les femmes, toutes les féministes, qui agissent et prennent la parole. (...) Elles m'ont permis en m'éveillant d'être la femme que je suis aujourd'hui."

Léa Drucker dédie sa récompense aux femmes battues, et aux féministes qui luttent pour les protéger.

00h03 : Le César de la meilleure actrice est attribuée à Léa Drucker, pour son rôle de mère apeurée dans Jusqu'à la garde.

(CHARLY TRIBALLEAU / AFP)


00h00 : Dans Les Frères Sisters, il revisite le genre du western à travers un récit d'apprentissage aux allures de conte. C'est le premier film entièrement tourné en anglais par le cinéaste, avec un casting de stars, de Joaquin Phoenix à Jake Gyllenhaal.

(PAGE 114 / WHY NOT PRODUCTION / / COLLECTION CHRISTOPHEL / AFP)

23h58 : Jacques Audiard est un habitué des récompenses : il a déjà obtenu deux Césars du meilleur réalisateur pour De battre mon cœur s'est arrêté (2006) et pour Un prophète (2010).

23h57 : Le César du meilleur réalisateur est attribué à Jacques Audiard pour

23h56 : Dans Guy, son deuxième long métrage, Alex Lutz rend hommage aux anciennes gloires de la chanson réputées has-been, à travers la vie et l'oeuvre du chanteur fictif qu'il interprète.


23h50 : Le César du meilleur acteur est attribué à Alex Lutz pour sa performance dans Guy.

(Thomas SAMSON / AFP)

23h29 : C'est la première récompense du grand favori pour la catégorie meilleur film, qui avait reçu au total dix nominations. Il est aussi encore en lice pour le César du meilleur réalisateur.

23h27 : Philippe Katherine remporte le César du meilleur second rôle pour Le Grand bain.

(Thomas SAMSON / AFP)

23h23 : "En vieillissant le temps passe plus vite (...) Je suis très touché par cet immense honneur"

L'acteur a été accueilli par une standing ovation, dans la salle Pleyel.

23h24 : L'acteur américain Robert Redford se voit remettre le César d'honneur.



(Filippo MONTEFORTE / AFP)

23h14 : Pour nous tous ici qui regardons les Cesars, nous sommes unanimement affligés par la lourdeur et la vulgarité des enchaînements.

23h14 : C'est un peu mou quand meme cette annee les cesars !!

23h14 : Cette soirée des #césars est grotesque

23h14 : Je vous rapportais tout à l'heure les compliments de certains d'entre vous pour la performance de Kad Merad, maître de cérémonie. Visiblement, cet avis n'est pas partagé par tout le monde...

23h13 : Voici d'autres photos de la cérémonie des Césars, qui se tient en ce moment salle Pleyel à Paris (et ce jusqu'à minuit). Vous pouvez notamment apercevoir le père de Kad Merad remettre le César du public à Olivier Barroux (mais aussi Elie Semoun en maillot de bain, venu remettre le César des meilleurs costumes).





(Bertrand GUAY / AFP)

23h27 : Karin Viard remporte le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation dans Les Chatouilles !



(LES FILMS DU KIOSQUE / FRANCE 2 / COLLECTION CHRISTOPHEL / AFP)

23h00 : Les petites mains, réalisé par Rémi Allier, remporte le César du meilleur film de court-métrage.

22h54 : Excellent Eddy de Pretto! Bravo!

22h54 : Mr De Pretto, rendre hommage c'est avant tout respecter le texte de l'artiste.

22h54 : Chouette de voir Eddy de Pretto dans un registre comme ça !

22h53 : Eddy de Pretto interprète, en honneur à Charles Aznavour, mort le 1er octobre dernier, son titre Je m'voyais déjà (en modifiant quelques paroles et les arrangements musicaux). Ce qui ne plaît pas à tout le monde...

22h38 : Le point positif c’est que le rythme est plus soutenu que d’habitude !

22h38 : Bravo à Kad Merad pour sa présentation !

22h38 : Dans les commentaires, vous semblez apprécier le rôle de Kad Merad en maître de cérémonie.

22h36 : Pierre-Jean Larroque remporte le César des meilleurs costumes pour Mademoiselle de Joncquières. Pour le César des meilleurs décors, c'est Michel Barthélémy pour Les Frères Sisters qui est récompensé.

22h32 : Pour remettre la récompense à son ancien compère de Kad et Olivier, Olivier Barroux, Kad Merad a fait appel à son propre père. Instant Kamoulox. Le réalisateur a par ailleurs annoncé le début du tournage des Tuche 4 pour janvier.

22h28 : Les Tuche 3, réalisé par Olivier Baroux, remporte le César du public.

22h19 : Et le César du meilleur film d’animation long métrage est attribué à Michel Ocelot pour Dilili à Paris.

(Thomas SAMSON / AFP)

22h16 : Le César du meilleur court métrage d'animation revient à Vilaine fille, d'Ayce Kartal. Avec Les Chatouilles, c'est le deuxième film récompensé ce soir qui traite des violences sexuelles faites aux enfants. Vous pouvez le retrouver ci-dessous.

22h12 : Petite anecdote sur Shéhérazade, pour l'instant le film le plus primé de la soirée. Son acteur principal, Dylan Robert, qui a reçu le prix du meilleur espoir masculin, est passé par la case prison. "J'étais incarcéré. Une éducatrice m'a parlé du casting", racontait à l'AFP le jeune homme de 18 ans. "Pour moi, avoir le César, c'est une bienvenue dans le monde professionnel du cinéma".

(Thomas SAMSON / AFP)

22h03 : Le César de la meilleure adaptation est attribué à Andréa Besconf et Eric Métayer pour Les Chatouilles.

22h02 : Pas nous (Benoît Zagdoun et moi, les deux derniers à la rédaction). En revanche, Culturebox avait été bluffé ! Revoilà leur critique (et la bande-annonce).

22h01 : Mais qui a vu SHÉHÉRAZADE ?

22h00 : Shéhérazade avait déjà fait sensation à Cannes où il avait été sélectionné à La Semaine de la critique. Il avait aussi remporté le Prix Jean-Vigo et celui du meilleur film au festival du Film francophone d'Angoulême.

21h59 : SHÉHÉRAZADE que personne n’attendait à déjà 3 césars. C’est pour ça que rien n’est fait pour le Grand bain!

21h58 : Carton plein pour Shéhérazade ! Le film de Jean-Bernard Marlin vient de remporter le César du meilleur premier film, après avoir déjà remporté les César de l'espoir féminin et masculin. Trois nominations pour trois Césars, donc. Jolie performance.

21h55 : Voici quelques photos de la cérémonie de ce soir. On peut notamment apercevoir Robert Redford, qui recevra ce soir un César d'honneur.







(Bertrand GUAY / AFP)

21h52 : Le César du meilleur film documentaire vient d'être attribué à Ni juge, Ni soumise, de Yves Hinant.

21h50 : Et pendant que le cinéma français poussif s'autocongratule aux on assiste à un très beau match de rugby entre la France et l'Ecosse des moins de 20 ans....

21h39 : Et le César du meilleur son revient à Brigitte Taillandier, Valérie de Loof et Cyril Holtz pour Les frères Sisters (là aussi deuxième récompense pour le film de Jacques Audiard).

21h38 : Yorgos Lamprinos remporte le César du meilleur montage dans Jusqu'à la garde.

21h37 : Le grand débat national fait irruption aux César. Kad Merad s'est adressé au ministre de la Culture, Franck Riester, présent ce soir, avec de fausses questions soi-disant tirées de la consultation. Exemple : "Pourquoi les meilleurs acteurs Français sont-ils belges ?" Mais aussi : "Comment tourner un film d'action avec une Kangoo ?"

21h33 : Jusqu’à la garde pour moi. En tout cas mon préféré!

21h33 : Non surtout pas le grand bain, je n’ai pas aimé ce film !