Cinéma : "Les Hirondelles de Kaboul", plongée dans un Afghanistan sous contrôle taliban

"Les Hirondelles de Kaboul", un film d'animation réalisé à l'aquarelle, sort en salles mercredi 4 septembre. Ce film, signé Zabou Breitman, est l'adaptation du best-seller de Yasmina Khadra. Le film évoque notamment l'oppression des femmes en Afghanistan sous le régime des talibans. 

France 2

Condamnée à ne voir qu'à travers une grille de toile, la femme afghane était devenue une femme fantôme durant le règne des talibans. Plus de vingt ans ont passé. Aujourd'hui, l'Afghanistan des talibans est reconstitué dans ce dessin animé. Pour la réalisatrice Zabou Breitman, il s'agit d'un geste hautement politique, puisqu'il "était interdit de représenter l'être humain en dessin" durant cette période. La vie de ce couple de jeunes Afghans va basculer pour de simples gestes de tendresse.

Le doublage, puis les dessins

À l'inverse des dessins animés classiques, le doublage a été réalisé avant les dessins pour plus de réalisme. Ce sont les dessinateurs qui se sont inspirés du jeu des vrais comédiens. La barbarie de ce monde monde constraste avec la douceur de l'aquarelle. Ce film est une poignante leçon d'histoire pour ne pas oublier que les talibans avaient tout interdit : les livres, les images, la musique et même le chant des hirondelles de Kaboul.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Hirondelles de Kaboul, réalisé par Zabou Breitman, au cinéma mercredi 4 septembre.
Les Hirondelles de Kaboul, réalisé par Zabou Breitman, au cinéma mercredi 4 septembre. (Memento Films Distribution)