Audiovisuels publics : une holding unique pour chapeauter toutes les composantes

Cette holding décidera de la répartition des budgets de France Télévisions, Radio France, l'INA et France Médias Monde. Mais chaque groupe gardera son indépendance éditoriale. La réforme a été dévoilée mercredi 25 septembre.

FRANCE 2

France Télévisions, Radio France, l'Institut national de l'audiovisuel (INA) et France Médias Monde cesseront, dans quelques années, de mener des destins séparés. D'ici 2021, ces quatre entreprises publiques seront regroupées dans une holding commune, France Médias. Le ministre de la Culture, Franck Riester, l'assure : chaque société gardera son indépendance éditoriale. La holding sera une société légère qui gérera la stratégie, l'organisation et la cohésion des projets, a-t-il indiqué sur franceinfo mercredi 25 septembre.

Quid du projet ?

Au total, 17 141 salariés sont concernés. Pour Frédérique Dumas, députée Libertés et territoires des Hauts-de-Seine, il aurait plutôt fallu définir un projet avant de parler "organisation". La personne à la tête de cette nouvelle structure sera nommée par le conseil d'administration de France Médias, après avis des commissions parlementaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de France Télévisions, le 4 septembre 2017, à Paris.
Le siège de France Télévisions, le 4 septembre 2017, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)