Art : les trésors de papier

130 000 manuscrits vont être mis en vente à Drouot, conséquence du scandale Aristophil, qui avait lésé 18 000 personnes.

FRANCE 3

Ne vous fiez pas aux apparences. Nous ne sommes pas dans une bibliothèque, mais dans un coffre au trésor. Sur ces rayons, une collection exceptionnelle de manuscrits et de lettres anciennes : 130 000 documents de grande valeur historique. Responsable de l'inventaire, Maud Vignon nous présente les objets les plus rares, comme ces feuillets écrits à l'encre bleue par une rescapée du Titanic. Ici, un film de vacances de Saint-Exupery couplé à un livre d'or. Un an avant l'écriture du Petit Prince, l'écrivain signe avec un dessin, preuve que son héros était déjà en germe.

18 000 clients trompés

Là, c'est l'écriture régulière d'Honoré de Balzac. Le manuscrit complet de l'un de ses romans préférés. Tous ces trésors appartenaient à la société Aristophil, placée en liquidation judiciaire en 2015. Le patron, Gérard Lhéritier, est mis en examen pour escroquerie. On le surnomme parfois "le Madoff des manuscrits". Sa société, qui proposait des placements lucratifs, aurait surévalué la valeur des documents qu'elle vendait et trompé 18 000 clients.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gerard Lheritier, fondateur d\'Aristophil, le 2 avril 2014.
Gerard Lheritier, fondateur d'Aristophil, le 2 avril 2014. (MARTIN BUREAU / AFP)