Aristophil : début de la fin de l'affaire d'escroquerie

L'affaire Aristophil se conclut par le début d'une vente aux enchères de manuscrits ce mercredi 20 décembre. 18 épargnants vont tenter de récupérer une partie de leur investissement.

France 2

Un texte écrit par une survivante du Titanic qui a inspiré le film à succès. C'est avec ce type de documents que les 18 000 victimes d'Aristophil espèrent récupérer une partie des 850 millions qu'elles ont investis à perte dans la société de Gérard Lhéritier, surnommé le Madoff des manuscrits. Il a été mis en examen pour escroquerie et son entreprise a été placée en liquidation en 2015.

Des trésors nationaux

Certaines pièces ont été retirées de la vente aux enchères. Récupérées par l'État, elles sont classées trésor national, comme un rouleau de douze mètres sur lequel est écrit un roman érotique du marquis de Sade alors qu'il était emprisonné à la Bastille. Pour que les cours des manuscrits ne s'effondrent pas, les ventes aux enchères des 130 000 œuvres d'Aristophil s'étaleront sur six ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le manuscrit du Second Manifeste du Surréalisme figure parmi les quelques 130 000 manuscrits qui seront mis aux enchères.
Le manuscrit du Second Manifeste du Surréalisme figure parmi les quelques 130 000 manuscrits qui seront mis aux enchères. (BENOIT TESSIER / X02011)