Après la Banque de France, la psychiatrie pour l'artiste russe Pavlenski

Qui est l’artiste et dissident russe Piotr Pavlenski qui a mis le feu à la Banque de France 

Voir la vidéo

Le 16 octobre à 4 heures du matin, l’artiste performeur russe Piotr Pavlensky met le feu à la Banque de France. Il avait pour cela convoqué des journalistes pour couvrir l’événement, pendant lequel il est resté debout immobile devant le bâtiment qui brûlait.

L’échec de la psychiatrie

Interné en France après son action du 16 janvier, Pavlensky n’en est pas à son coup d’essai.

En Russie, l’homme s’était fait remarquer pour ses actions d’automutilation. En 2012 déjà, il s’était cousu les lèvres pour protester contre le procès des Pussy Riot.

Prison et exil

L’année suivante, il s’était cloué les testicules sur les pavés de la place Rouge en signe de protestation contre le pouvoir russe.

"Considérez cela comme une forme de manifestation solitaire", déclarait-il derrière les barreaux en novembre 2015, après avoir mis le feu au siège du FSB. "L’Histoire en Russie, c’est l’histoire de la confrontation entre l’Homme et le pouvoir", se justifiait-il.

Lors de son exil en France en janvier 2017 et après avoir obtenu le statut de réfugié politique, il déclare, le sourire aux lèvres : "La France est le berceau de la révolution russe."

Dix mois plus tard, il met donc le feu à la Banque de France, passe par la case garde à vue avant d’être de nouveau interné en psychiatrie.

piotr
piotr (BRUT)