Vidéo Une opération militaire secrète menée par la France et l'Égypte à l'origine de dizaine de victimes ?

Publié
BRUT
Article rédigé par

Complément d'enquête et Disclose.ngo ont enquêté sur une opération militaire secrète menée par la France et l'Égypte depuis 2016. Elle aurait fait des dizaines de victimes civiles. Voici ce qu'on y apprend... 

"Ce sont des meurtres, des meurtres d'État."

C'est une affaire militaire, une affaire de ventes d'armes, une affaire d'État qui aurait fait des dizaines de victimes civiles. "Complément d’enquête" et Disclose se sont procurés des centaines de documents confidentiels sur une opération militaire secrète menée depuis 2016 par la France et l'Égypte. C'est l’opération "SIRLI". Son objectif : lutter contre le terrorisme dans la région. "L'idée, c'est quoi ? C'est qu'ils n'ont pas, en termes de renseignement, d'images satellitaires, en termes de moyens, ils n'ont pas forcément les mêmes moyens que l'armée française", explique Christophe Gomart, ancien directeur du renseignement militaire.

Un usage disproportionné de la force ?

Ce partenariat s'inscrit dans une coopération plus large, fondée notamment sur des ventes d'armes. Problème : les informations fournies par l'armée française auraient servi à exécuter des civils. "Selon le droit international des droits de l'homme, on ne peut tuer que pour protéger la vie. Et il faut que cette menace contre la vie soit imminente (...) Là, on a plutôt affaire à un usage absolument ni nécessaire ni proportionné de la force et donc les victimes sont sûrement des victimes d'exécutions extrajudiciaires", déplore Agnès Callamard, ancienne rapporteuse spéciale du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies.

"France-Égypte : révélations sur une opération secrète" est diffusé ce jeudi 25 novembre à 23h sur France 2 dans Complément d'enquête.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.