Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Terrorisme : Valérie Pécresse "demande qu'on puisse utiliser l'intelligence artificielle pour la sécurisation des réseaux de transports"

Publié
Article rédigé par franceinfo
Radio France

La présidente de la région Île-de-France plaide sur franceinfo pour la création d'un comité d'éthique Etat-région "pour pouvoir débattre de la question de la reconnaissance des identités".

La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a demandé "qu'on puisse utiliser l'intelligence artificielle pour la sécurisation des réseaux de transports", vendredi 30 octobre sur franceinfo.

"Avec la région, nous avons placé des caméras dans tous les réseaux de transports, explique-t-elle. Nous ne pouvons pas les utiliser aujourd'hui pour lutter contre le risque terroriste. Nous n'avons pas le droit d'utiliser l'intelligence artificielle, qui nous permettrait de repérer des mouvements suspects, supposé quelqu'un qui rôde, qui repère, quelqu'un dont on verrait qu'il porte une ceinture explosive", regrette-t-elle.

On a une loi qui est extrêmement restrictive, on ne peut même pas compter les gens qui ont des masques dans le métro.

Valérie Pécresse

à franceinfo

"Je demande en outre qu'on puisse créer un comité d'éthique Etat-région pour pouvoir débattre de la question de la reconnaissance des identités, affirme la présidente de la région Île-de-France. Dans les aéroports, aujourd'hui, notamment à Nice, on expérimente la reconnaissance faciale à l'entrée. Une personne fichée comme personne recherchée, si son visage matche avec la caméra, peut être interpellée dans l'aéroport. On ne peut pas le faire dans une grande gare. Je pense que le niveau de sécurité doit être le même, qu'on soit dans un aéroport ou qu'on soit dans une gare", ajoute-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.