VIDEO. Strava: l'application de running qui dévoile les positions de militaires français

L'entreprise qui a créé l'application a matérialisé sur une carte des millions de parcours de footing, y compris ceux de militaires français en mission. Si le sport (connecté) est bon pour la santé, n'est-ce pas dangereux pour la sécurité de nos soldats?

Voir la vidéo

Avec l'application Strava, sur téléphone portable, vous savez tout de votre footing: vitesse, calories dépensées et surtout le trajet parcouru, au kilomètre près! L’inconvénient: elle permet aussi de repérer des militaires français en mission. Et si le sport n’était pas bon pour la sécurité?

27 millions de personnes utilisent cette application dans le monde. Chaque jour, elles partagent entre elles les trajets de leurs courses et les photos de leurs exploits. Bref, un réseau social du footing!

Sur cette carte, l’entreprise qui a créé cette application a rendu public une partie de ces courses, symbolisées par des centaines de milliers de traits lumineux. A Paris, autour du jardin des Tuileries, on distingue le rendez-vous des adeptes de footing. Idem à Bordeaux, sur les quais au bord de la Garonne!

Plus surprenant, la carte affiche aussi des parcours en plein désert sur des bases militaires. Au Mali, on distingue les itinéraires des footings de soldats français basés à Gao. Mêmes tracés au fort de Madama au Niger. En Afghanistan, apparaissent les parcours de militaires américains sur la base aérienne de Bagram.

Un repérage pas sans danger

Pour Dominique Trinquand, Général à la retraite, l’utilisation de cette application fait courir un danger à ces soldats connectés en terrain de guerre: “On peut repérer par ce système là, même si c'est à l'intérieur de la base, l'heure à laquelle les soldats courent habituellement. Ca peut permettre un ciblage, un tir de mortier, une bombe qui a été posée et qui va exploser, donc c'est extrêmement dangereux”.

Pour que leurs courses n’apparaisse pas sur la carte, les utilisateurs auraient du cocher une case de confidentialité.

Cette semaine encore, des militaires français ont publié leurs performances sur l’application. L’Etat-major des armées a dû rappeler les consignes de sécurité sur les objets connectés. "Les armées françaises ont pleinement conscience que les nouvelles technologies (...) peuvent mettre en péril la sécurité des opérations ; c’est pourquoi des consignes sont régulièrement passées à nos militaires. Il est en particulier rappelé de désactiver les fonctions de géolocalisation et de GPS."

L’Etat-major des armées affirme qu’aucune installation française secrète n'a été révélée via cette carte. Pour autant, dans l’armée, le sport déconnecté c’est plus sûr pour la santé!

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'oeil du 20h
L'oeil du 20h (L'oeil du 20h)